MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

REVUE DE PRESSE : Les activités liées à la présidentielle 2025 dominent la Une des journaux


  8 Juillet      4        Médias (2947),

 

Abidjan, 8 juil 2024 (AIP)- L’actualité politique, notamment la bataille pour la course à la présidentielle d’octobre 2025, domine les titres affichés par la plupart des quotidiens ivoiriens ce mardi 25 juin 2024.

« Présidentielles 2025 : pourquoi les producteurs de café-cacao optent pour Ouattara », barre le quotidien pro gouvernemental Fraternité Matin, relevant les réformes du chef de l’Etat pour booster le secteur agricole.

Dans la même dynamique, Le Mandat écrit, « Remerciement au chef de l’Etat à Yamoussoukro, 50 mille producteurs de café-cacao choisissent Ouattara pour 2025 ». Tout comme son confrère, Le Matin qui titre, « 50.000 producteurs de café cacao à Ouattara : vous n’avez pas terminé votre belle mission à la tête du pays ».

L’Héritage, un quotidien proche du PDCI-RDA met en lumière les velléités à l’orée du scrutin présidentielle de 2025 « Bataille pour la présidentielle de 2025, Pr Sess Daniel, le pion de Tidjane Thiam dans les Grands Ponts ». A côté, Bélier l’intrépide parle de la hargne du vieux parti dans cette bataille, « Processus électoral, pourquoi le PDCI-RDA ne doit rien lâcher ».

Le Nouveau Réveil, proche du PDCI se penche sur la position des autorités préfectorales « A quelques mois de la présidentielle, des préfets et sous-préfets, valets du pouvoir RHDP », plaque le journal.

Pour L’Expression, le PDCI est « ce grand malade qui s’ignore ». Il ajoute à sa Une, « Présidentielle 2025, soutien total des producteurs, à la candidature d’ADO ».

Le confrère Le Sursaut annonce que le président de la COSACI, Kader Fofana mobilise pour les élections de 2025 et révèle son programme d’action « Notre objectif : ratisser tous les admirateurs du président Ouattara ».

Notre Voie, par le biais du président de l’Alliance pour la conscience nationale, Akoko Hyacinthe plaque « Nous voyons poindre les prémices d’une crise post-électorale ».

L’Intelligent d’Abidjan s’intéresse à l’élection du nouveau président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire et relève des propos du président sortant, Danho Paulin, « Avec Amadou Koné, nous porterons encore plus haut l’union ».

Abidjan 24 sur le même sujet donne les résultats, « Présidence de l’UVICOCI, le maire de Bouaké Amadou Koné élu avec 84,60% », informe le tabloïd.

Selon le confrère L’Essor, à Hiré après son départ du RHDP, 4 adjoints au maire se désolidarisent de Gilbert Francis Kacou ».

La Voie originale s’intéresse à la visite de Gbagbo à Bonoua le 14 juillet prochain et revient sur l’appel aux ivoiriens, du secrétaire général adjoint des Grands Ponts, Blaise Lasm et lance un appel « Levons-nous et mettons-nous en mouvement ».

Sur le même sujet, Le Canard déchaîné met en exergue l’atmosphère qui règne à Bonoua avant l’arrivée du président du PPA-CI, « Visite de Gbagbo chez les Abouré, le fédéral Kissi parle de l’ambiance qui prévaut à Bonoua » et relève que Prince-Arthur Dalli appelle les jeunes à la mobilisation.

Dans un numéro spécial, le confrère L’Avenir se souvient de feu Amadou Gon Coulibaly « 8 juillet 2020-8 juillet 2024, Amadou Gon Coulibaly, 4 ans déjà ». Même son de cloche pour Le Patriote, « 4 ans après le décès d’Amadou Gon Coulibaly, le Poro n’oublie pas son Lion », titre le journal.

Dans la même catégorie