MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de presse quotidienne internationale africaine (RPQI – Afrique)


  30 Octobre      72        revue de presse (625),

 

Rabat, 30/10/2018 (MAP) – Le Magal de Touba et Sénégal, la Semaine africaine de l’eau au Gabo, l’anniversaire de l’insurrection au Burkina Faso, la participation du Président ivoirien au G20-Afrique, le report des élections législatives au Mali, et le vol inaugural Kenya-USA dominent les titres de la presse africaine de ce mardi.

Au Sénégal, le Grand Magal de Touba et la visite de Macky Sall au siège d’Airbus à Toulouse marquent les titres de la presse locale.

La 124è édition du Grand Magal, rassemblement des Mourides et des adeptes de la tariqa mouridia au Sénégal et dans le monde, organisé dimanche et lundi à Touba, domine l’actualité dans les journaux qui abordent l’événement sous tous ses angles et zooment notamment sur la cérémonie officielle et sur le sermon du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacke.

Le ministre de l’intérieur a profité de la cérémonie officielle du Magal, tenue lundi, pour demander des prières pour une présidentielle apaisée, écrit +Le Soleil+, alors que le quotidien +Enquête+ place sa Une sous le titre « Présidentielle 2019, violence et invectives : Les mise en garde de Serigne Mountakha ».

« Nous invitons les uns et les autres à éviter les débats de bas niveau susceptibles de diviser le peuple », souligne le Khalife général des Mourides cité par la publication.

Sur un autre registre, les journaux abordent la visute de travail entamée, dimanche, par le président Macky sall aux locaux de la firme « Airbus », à Toulouse, dans la perspective de renforcer la flotte de la jeune compagnie « Air Sénégal S.A. ».

Au Gabon, +l’Union+ indique sous le titre « Eau et électricité : il pleut des contrats » que les autorités ont signé la semaine dernière avec le fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), via sa filiale Gabon Power compagny (GPC), plusieurs contrats de concession et d’achat d’eau et d’électricité pour un montant global avoisinant les 500 milliards de francs.

Toujours dans le domaine de l’eau, la presse indique que les travaux de la 7ème édition de la Semaine Africaine de l’Eau et la 11ème Session Ordinaire de l’Assemblée générale des ministres en charge de l’Eau et de l’Assainissement se sont ouverts, lundi à Libreville, sous le thème « Vers la réalisation de la sécurité de l’eau et de l’assainissement gérée de manière sûre pour l’Afrique ».

Et d’ajouter qu’il s’agit des assises dont l’organisation s’articule autour des séances plénières et autres sessions thématiques.

La presse indique que la digitalisation du Registre de commerce et du crédit mobilier (RCCM) sera bientôt effective au Gabon, notant que l’équipement et le logiciel complet ont été réceptionnés la semaine dernière au ministère de la Justice par la directrice générale des Affaires civiles.

Entamée en 2017 dans les pays membres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada), ce projet des pays membres a pour objectif « l’amélioration de l’environnement des affaires et de la promotion de l’investissement qui est devenu une priorité nationale et régionale.

Au Ghana, +Daily Graphic+ s’intéresse aux propos du vice-président Mahamudu Bawumia qui a affirmé que la mise en œuvre de politiques inclusives et centrées sur l’homme demeure l’une des priorités du gouvernement.

Mettant l’accent sur les politiques du gouvernement axées sur la croissance, M. Bawumia a souligné que « des politiques telles que l’enseignement gratuit (Free SHS), le Nation Builder’s Corps (NaBCo), Planter pour nourrir et créer des emplois, un village- un barrage, entre autres, sont des programmes gouvernementaux couvrant l’ensemble du Ghana pour promouvoir l’inclusion sociale »

Son confrère, +Ghanaian Times+ rapporte que le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles se rendront au Ghana du 2 au 6 novembre, afin de célébrer les relations étroites existant entre le Royaume-Uni et le Ghana.

Au Burkina, +Aujourd’hui au Faso+ écrit que même si nombreux étaient ceux qui subodoraient une atmosphère de fin de l’interminable règne de Blaise Compaoré (ancien président du Faso), personne n’osait parier qu’en ces 30 et 31 octobre 2014, le deuxième ex-machina du Burkina, de ces trois dernières décennies, vivait ses ultimes jours de la Présidence.

Depuis 27 ans, celui qui est rentré petitement dans l’histoire, quoique de façon tonitruante à coup de Kalach, le 15 octobre 1987 en enjambant le cadavre de Thomas Sankara a toujours eu la baraka, d’aucuns diront l’intelligence politique et en ces jours sombres, il s’accrochait toujours à sa bonne étoile, convaincu, qu’il s’en sortirait ce coup-ci encore, indique le journal.

Sous le titre « An IV insurrection au Burkina: qu’avons-nous tiré de cet harmattan politique ? », l’éditorialiste du quotidien souligne que la grandeur de Blaise est d’avoir accepté de partir sans faire couler le sang.

« Il faut lui reconnaitre aussi que la loi fondamentale lui permettait de toiletter l’article crisogène. C’était la fin d’un régime fossilisé, délégitimé, vermoulu. Le printemps arabe avait traversé le Sahel, et s’était transformé en harmattan qui a déboulonné le N°1 burkinabè. Une insurrection qu’on doit au peuple burkinabè dans toutes ses composantes », estime la publication.

Grâce à la sagesse du président de la transition, Michel Kafando, héritier de cette insurrection, des valeurs cardinales ont été implémentées et la mentalité des Burkinabè a beaucoup évolué, note le journal, relevant que l’insurrection a secrété également « le libertinage, la confusion entre démocratie et anarchie, un affaiblissement de l’Etat, et in fine un pouvoir élu, certes, mais qui peine à s’imposer, parasité par les miasmes de cet octobre-Thermidor 2014 ».

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » (gouvernemental) écrit que le Président ivoirien participera, ce mardi, à la cérémonie d’ouverture de la Conférence économique G20 – Afrique axée sur les investissements directs de l’Allemagne en Afrique.

Lundi, ajoute la publication, le Président Ouattara a pris part à Berlin, à un dîner offert par le président de la République Fédérale d’Allemagne, Frank – Walter Steinmer, aux côtés de plusieurs de ses homologues africains.

Etaient présents à ce dîner, outre le Président Alassane Ouattara, les Chefs d’Etat Patrice Talon (Bénin), Nanan Akufo Addo (Ghana), Alpha Condé (Guinée), Macky Sall (Sénégal) et Faure Gnassigbé (Togo) et Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud).

Sur un autre registre, « L’Inter » fait savoir que quelque 4.000 tonnes de pesticides frauduleux entrent sur le territoire ivoirien chaque année. Le journal cite le ministre ivoirien de l’environnement et du développement durable, Joseph Séka Séka.

« Les pesticides, en nous permettant d’avoir des productions florissantes ne sont pas moins nuisibles pour notre santé. Il y a 4000 tonnes de pesticides frauduleux qui entrent sur le territoire ivoirien chaque année », a dit Pr Séka Séka à l’ouverture de la première édition des journées scientifiques sur les pesticides en Côte d’Ivoire organisée par le Projet de gestion des pesticides en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI).

Au Mali +L’essor+ écrit qu’après les présidents des partis politiques, des leaders des organisations de la société civile ont échangé lundi avec le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf sur le report des élections législatives et les concertations régionales sur l’avant-projet de loi sur le découpage territorial.

Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale a rappelé que depuis un certain temps,le Mali est confronté aux conséquences d’un certain nombre de problèmes liés aux reformes politiques et institutionnelles ce qui a fait que la tenue des élections législatives a rencontré des problèmes essentiels, notamment l’impossibilité pour les candidats de réunir toutes les pièces administratives requises et le caractère partiel de ces élections au regard d’entités administratives des collectivités créées depuis 2012 et qui n’ont pas encore été opérationnalisées, selon le journal.

Face à ces difficultés majeures, Mohamed Ag Erlaf a expliqué que l’Assemblée nationale a obtenu de la Cour constitutionnelle la prolongation des mandats des députés sous réserve de prendre une loi organique.

«Cette réponse a entraîné l’initiation, par le gouvernement, du projet de loi organique et dans le même temps l’abrogation du décret portant convocation du collège électoral, parce que l’on s’inscrit dans cette perspective de prolongation», a détaillé Mohamed Ag Erlaf, notant que cette prolongation de six mois doit permettre la mise œuvre de toutes les reformes y compris le référendum constitutionnel, ajoute la publication.

Au Kenya, les quotidiens ont consacré leurs titres au premier vol inaugural Kenya-USA opéré par un Boeing 787-8 Dreamliner de la compagnie Kenya Airways et à la libération sous caution du gouverneur du comté de Magori (ouest de Nairobi) après 34 jours de détention pour son implication présumée dans l’assassinat d’une étudiante enceinte.

Le journaux +The Star+ et +Daily Nation+ ont qualifié d’ « historique » ce premier vol devant relier en moins de 15 heures la capitale kényane Nairobi et New-York.

«C’est un jour historique dans les annales de l’industrie aéronautique du Kenya», souligne le journal «The Star» qui ajoute que le président kényan Uhuru Kenyatta a tenu à présider la cérémonie de lancement de ce vol inaugural sans escale.

«The Standard» évoque, quant à lui, la libération sous caution du gouverneur de Magori, Okoth Obado, dont l’implication présumée dans l’assassinat d’une étudiante enceinte et sa tentative d’enlèvement d’un journaliste de «Daily Nation» qui enquêtait sur sa relation intime avec la défunte, ont défrayé la chronique et fait couler beaucoup d’encre.

La publication ajoute que le mis en cause qui a toujours plaidé non coupable fait toujours objet de poursuites judiciaires et que son affaire n’est pas encore élucidée.

Dans la même catégorie