MAP Le président de la CAF satisfait du stade d’Olembe au Cameroun devant accueillir les matchs de la CAN-2022 ANP « A la cure salée, nous célébrons l’histoire et le patrimoine culturels riches et diversifiés du Niger » (Ambassadeur des États Unis) AIP Côte d’Ivoire: La rentrée académique 2021-2022 fixée au 18 octobre AIP Trois ponts sur l’axe Bouna-Nassian détruits par les eaux de pluies AIP Le ministre Adama Diawara salue l’excellence des travaux de recherche du CSRS AIP Football : Gbohouo Sylvain signe en Ethiopie MAP Macky Sall : La lutte contre la corruption « doit rester un combat de tous et de tous les jours » MAP Nigeria: un officier enlevé dans une académie militaire libéré MAP L’OIM organise le premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, édition 2021

Revue éditoriale quotidienne de la presse digitale (OPED-QD)


  25 Janvier      55        revue de presse (484),

   

Rabat, 25/01/2019 (MAP) – L’adoption de l’Accord agricole Maroc-UE, le rejet par les autorités marocaines des conclusions sur le Maroc contenues dans le rapport 2019 de HRW et la fermeture d’un institut et ses annexes à Casablanca sont les principaux sujets commentés par les médias digitaux ce vendredi.

Ainsi, « Alayam24.com » et « Telexpresse.com » annoncent que l’Ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, a adressé jeudi des lettres au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et aux membres du Conseil de sécurité, les informant que « le Parlement Européen a adopté, le 16 janvier 2019 à Strasbourg, l’Échange de Lettres concernant l’Accord Agricole, conclu entre le Maroc et l’Union Européenne (UE), par une écrasante majorité de 444 voix pour, 167 voix contre et 68 abstentions ».

L’adoption de cet Accord, a souligné M. Hilale, « vient couronner un long processus de négociations techniques, de concertations politiques, de consultations des représentants légitimes des populations locales et de validations juridiques, engagées entre le Maroc et l’UE », rapportent les deux publications arabophones.

De son côté, « Febrayer.com » revient sur le rejet, par les autorités marocaines, des positions politiques, des allégations et conclusions erronées contenues dans la partie consacrée au Maroc dans le rapport de Human Rights Watch (HRW), sur la situation des droits de l’Homme dans le monde pour l’année 2019.

Citant un communiqué de la Délégation interministérielle des Droits de l’Homme parvenu jeudi à la MAP, le portail écrit que ces positions politiques, ces allégations et conclusions erronées feront l’objet d’une réponse détaillée dans les semaines à venir.

Les autorités marocaines ont expliqué, après avoir pris connaissance du contenu de la partie consacrée au Maroc, que ce rapport confirme que HRW continue d’adopter une approche qui manque d’objectivité et de professionnalisme, basée sur des estimations et des conclusions générales, sélectives et unilatérales, susceptibles de l’éloigner de l’esprit de coopération et du dialogue positif et constructif avec les différents acteurs concernés par la promotion des droits de l’Homme dans le Royaume, indique le site d’informations.

Sur un autre registre, « Alaoual.com » et « Achkayen.com » évoquent la fermeture, par les autorités locales de Casablanca, d’un institut d’enseignement privé et de ses annexes du fait qu’il ne dispose pas des autorisations requises délivrées par le département de tutelle.

La fermeture de l’Institut El Mehdi Maniar et ses annexes à Casablanca intervient dans le cadre des opérations de suivi et de contrôle effectuées par les commissions provinciales mixtes des établissements privés et des centres d’enseignement de langues dans différentes régions, notent les sites d’après un communiqué du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Pour sa part, « Menara.ma » fait savoir qu’à travers l’équipe chirurgicale du service de traumatologie orthopédie de l’hôpital Arrazi, menée par son chef de service le professeur Halim Saidi et épaulée par l’équipe d’anesthésie-réanimation, le personnel du bloc opératoire et du service clinique, la banque d’os du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech a fait profiter la première patiente non marocaine d’une allogreffe osseuse massive.

« Rue20.com » se fait l’écho de l’annonce de l’organisation de la 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) qui se tiendra du 16 au 21 avril à Meknès sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, avec la Suisse comme invitée d’honneur.

Organisé par l’Association du Salon International de l’Agriculture au Maroc, ce Salon agricole d’Afrique, qui connait un succès depuis 13 ans, aura pour thème « L’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural ».

En outre, « Quid.ma » s’intéresse à la nouvelle impulsion donnée par le Maroc et l’Espagne à leur coopération en matière de modernisation de la fonction publique, à travers la signature, jeudi à Madrid, d’une déclaration conjointe visant à renforcer davantage le cadre de collaboration et d’échange d’expertise déjà existant dans ce domaine entre les deux pays.

Aux termes de cette déclaration conjointe, signée par le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, et la ministre espagnole de la Politique territoriale et de la fonction publique, Meritxell Batet, les deux parties se sont mis d’accord pour reconduire, pour une durée de cinq ans, le mémorandum d’entente sur la fonction publique et la modernisation de l’administration que les deux départements avaient signé en 2014, précise la publication.

Par ailleurs, le « Huffington Post Maroc », mentionne la suspension provisoire d’un inspecteur de police principal exerçant à l’aéroport Marrakech-Menara, faisant l’objet d’accusations de la part d’un touriste britannique d’origine irakienne.

Le touriste a affirmé avoir présenté son passeport au policier, en poste au guichet de l’aéroport, avant de remarquer la disparition de billets de banque en devises nationale et britannique qui étaient rangés dans le document, souligne un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) repris par la publication, qui ajoute que le policier en question a restitué la somme dérobée sur trois tranches, après que le touriste ne s’est rendu compte de la disparition de l’argent.

Une enquête judiciaire a été ouverte par le service préfectoral de la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, en vue de vérifier les accusations portées contre l’inspecteur, poursuit le journal en ligne.

« Le360.ma » relève qu’un fonctionnaire de police exerçant à la préfecture de police de Casablanca a été contraint d’utiliser son arme pour neutraliser un récidiviste dangereux à la médina de Casablanca, objet de plusieurs avis de recherche pour menace, vol et trafic de drogue, ayant mis en danger la vie des agents de police, à l’aide de deux machettes et d’une bouteille de gaz de petite taille.

Le suspect a tenté de s’abriter dans sa maison, juste avant d’être arrêté par la patrouille de police, appuyée par des membres du service préfectoral de la police judiciaire, qui ont réussi à saisir les armes blanches et la bouteille de gaz, affirme le support d’informations en référence à un communiqué de la DGSN.

Dans la même catégorie