ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Roger Adom appelle les jeunes à s’approprier les métiers du numérique


  5 Juin      10        Technologie (1104),

 

Abidjan, 05 juin 2024 (AIP)- L’ancien ministre de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, Roger Adom, appelle les jeunes Ivoiriens à s’approprier les métiers du numérique.

Lors de la 2e édition des grands rendez-vous de l’association Génération Gagnante, samedi 1er juin 2024 à Abidjan, M. Adom a exposé sur le thème “Secteur des télécommunications et de l’innovation : Quelles opportunités d’emploi pour les jeunes en Côte d’Ivoire ?”. Le directeur de cabinet du secrétaire exécutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) a relevé des opportunités qui s’offrent aux jeunes dans leur quête d’emploi.

« L’économie numérique, c’est l’avenir. Donc il est important que nos jeunes s’y intéressent et s’y engagent résolument. Nous devons encore orienter et former encore plus de jeunes aux métiers de l’informatique et du numérique » a exhorté le conférencier. Il a appelé les jeunes à se tourner vers l’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (ESATIC) pour des formations appropriées dans les métiers l’informatique et du numérique.

« Près de 35 millions de mobiles ont été enregistrés pour une population estimée à près de 24 millions d’habitants. En termes de chiffres, le marché des télécoms représente 3% du PIB et constitue une employabilité de trois mille personnes en emploi direct et plus de cinq mille en emploi indirect, ce qui apporte plus de 5,2% à la valeur de la Côte d’Ivoire en termes de richesse, et représente 9% du PIB », a noté l’expert en télécommunication.

A l’en croire, en embrassant l’innovation et en investissant dans leur développement professionnel, les jeunes peuvent non seulement trouver un emploi gratifiant, mais aussi contribuer à l’avancement technologique et économique de leur pays.

Roger Adom s’est réjoui de la dynamique de l’économie numérique en Côte d’Ivoire, précisant que les quatre piliers essentiels à savoir la connectivité, les applications de biens et services, la sécurité et les terminaux (téléphones portables et ordinateurs, etc.) sont bien présents et favorisent une accessibilité pour tous.

Le président de Génération Gagnante, Simon Kambiré, a expliqué que cette association citoyenne a pour objectif de promouvoir l’action gouvernementale, de contribuer au renforcement de la cohésion sociale, de promouvoir les gagnants et la gouvernance du système de génération gagnante.

Le prochain invité des grands rendez-vous de Génération Gagnante sera avec le député-maire d’Adjamé, Soumahoro Farikou, le 29 juin autour du thème “La cherté de la vie en Côte d’Ivoire”.

Dans la même catégorie