GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

Saison Africa2020 en France: Présentation de l’exposition « Zone Franche » organisée en partenariat avec ICI, Think Tanger et Doual’art


  3 Février      20        Arts & Cultures (1770),

   

Paris, 03/02/2021 (MAP) – L’exposition « Zone Franche », manifestation culturelle panafricaine organisée dans le cadre de la Saison Africa2020, en partenariat entre l’Institut des Cultures d’Islam (ICI) à Paris, Think Tanger et Doual’art, a été présentée virtuellement, mercredi, aux médias avant son lancement officiel prévu dans la soirée.

Cette « aventure » humaine et collective, le fruit d’une collaboration entre l’ICI, établissement culturel de Paris destiné à faire connaître la diversité des cultures d’Islam et leur dynamisme dans la création contemporaine, Think Tanger, plateforme culturelle qui explore les enjeux de l’urbanisation de la ville du Détroit, et Doual’art, un centre basé à Douala (Cameroun), se poursuivra jusqu’au 1er août.

Pour ce grand projet “panafricain et pluridimensionnel” qui concerne tous les champs de l’activité humaine, selon ses initiateurs, les trois organismes artistiques, animés par un même désir d’interagir avec les écosystèmes urbains qui les ont vus naître, ont fédéré leurs efforts pour offrir au grand public une grande manifestation à la programmation riche et diversifiée.

À partir des témoignages de créateurs artistiques dont les Marocains Mariam Abouzid Souali, Mohamed Arejdal, Hicham Gardaf, Randa Maroufi, Salim Bayri et Fatiha Zemmouri, et experts locaux, les promoteurs de cet événement affirment mettre à la disposition des visiteurs une exposition prenant la forme d’un espace poétique et symbolique autonome.

Avec “Zone Franche”, l’ICI, situé dans le célèbre quartier parisien de la Goutte d’Or, s’érige désormais en « Quartier général de la Saison Africa 2020 », a déclaré la directrice de l’Institut des culture de l’Islam, Stéphanie Chazalon, lors de la présentation de l’exposition et de la visite virtuelle consacrée aux médias.

A cette occasion, une cinquantaine d’événements vont rythmer cette manifestation culturelle majeure avec au programme des concerts, spectacles vivants, films, conférences, contes, activités pour le jeune public, ateliers de pratique artistique et visites thématiques de la Goutte d’Or, pour mettre à l’honneur les artistes du continent africain et leur regard sur le monde, a souligné Mme Chazalon.

De son côté, N’Goné Fall, commissaire générale de la saison Africa2020 est revenue sur cet événement phare, initialement prévu de juin à décembre 2020 avant d’être reporté de décembre 2020 jusqu’au mois de juillet 2021, en raison du Covid-19, relevant qu’une quinzaine de quartiers généraux ont été mis en place dans l’hexagone ainsi que dans les territoires d’outre-mer dans le cadre de cette célébration “grand projet panafricain, pluridisciplinaire centré sur l’innovation dans les arts, les sciences et l’entreprenariat” et qui concerne tous les champs de l’activité humaine.

Il s’agit d’un projet porté exclusivement par la société civile dédié cette année exclusivement à la jeunesse, fait honneur aux femmes et met l’humain au centre de son propos, a-t-elle dit, notant qu’il permet aux Africains de parler aux Africains en France.

Pour sa part, Hicham Bouzid, de Think Tanger, l’un des commissaires de l’exposition et directeur artistique, s’est attardé sur la genèse de ce projet collaboratif, faisant remarquer que l’adhésion de sa structure à cette idée part de la nature du travail que mène Think Tanger sur les questions de la mutation urbaine et comment la ville est impactée par les politiques urbaines en cours depuis des années.

Selon lui, la ville du Détroit fait écho à ce qui se passe au niveau africain en termes de métamorphose urbaine, relevant que cette manifestation traduit les différentes réflexions menées au sujet de la transformation urbaine au niveau continental et panafricain.

Bérénice Saliou, de l’ICI, co-commissaire et directrice artistique de l’exposition, a relevé pour sa part que l’Institut devient le temps de cette exposition un quartier général panafricain, déjà à travers la collaboration avec les différentes structures engagées dans sa conception, relevant que cet événement permettra de dégager et de croiser, entre autres, le regard dont les artistes et créateurs africains ont de leur continent.

De son côté, Amina Mourid, de Think Tanger, l’autre co-commissaire de l’exposition et sa directrice artistique, a relevé que cette exposition a déjà influencé la vie culturelle de ville du Détroit du point de vu des connexions avec les artistes, mais aussi du point de vu de tout ce qui va être injecté dans la réflexion de la structure en terme de mode de production, de co-production, notant que durant les prochains mois, le travail de Think Tanger sera imprégné de cette exposition.

Conçue autour des grands défis du 21ème siècle, la Saison Africa2020, une initiative du Président français Emmanuel Macron mise en oeuvre par l’Institut français, a pour ambition de présenter les points de vue de la société civile du continent et de sa diaspora récente dans tous les secteurs d’activité.

Artistes, scientifiques, intellectuels et entrepreneurs africains vont partager, durant cet événement hors norme, avec le public français une série de questionnements sur l’état de l’Afrique et des sociétés contemporaines.

Créé en 2016 et basée au sein de l’Atelier Kissaria, niché au cœur de la ville, au Grand Socco, Think Tanger est une plateforme culturelle qui explore et expérimente les multiples enjeux sociaux et spatiaux de l’urbanisation de la ville de Tanger, à travers des programmes à la croisée de plusieurs pratiques : arts visuels, design, graphisme, recherches participatives et pratiques urbaines. Elle agit comme intermédiaire entre les acteurs sociaux et économiques, et entre la population et les artistes locaux et internationaux et œuvre en vue de co-créer les conditions d’émergence d’un environnement urbain résilient.

Crée en 1991, Doual’art voit dans la création artistique et culturelle un véritable potentiel pour bousculer le développement social, ainsi qu’un moyen de lutte efficace contre la pauvreté et pour le renforcement de la liberté d’expression et de la cohésion sociale au Cameroun.

L’objectif du centre est de soutenir la production artistique contemporaine au Cameroun, par le biais d’expositions, d’ateliers et de séminaires, et de contribuer, par un positionnement participatif, au développement d’une identité culturelle et d’une conscience esthétique collective de la population à Douala. Depuis 2007, Doual’art organise tous les trois ans le Salon urbain de Douala (SUD), un festival pour l’art dans les espaces publics, qui attire l’attention sur le plan transrégional et international.

Dans la même catégorie