MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Sanguié/8-Mars : Quinze tonnes de vivres au profit des PDI.


  10 Mars      32        Société (45887),

 

Réo, (AIB)- La coordination provinciale des femmes du Sanguié a remis quinze tonnes de vivres aux personnes déplacées internes (PDI) de la province, le 8 mars 2023 à Réo, à l’occasion de la journée internationale de la femme.

La coordination provinciale des femmes du Sanguié a remis quinze tonnes de vivres aux personnes déplacées internes (PDI) de la province, à l’occasion du 8 mars 2023. La coordination des femmes a permis également aux femmes déplacées internes de renforcer leurs capacités en production agricole notamment en culture hors sol.

La présidente de la coordination provinciale des femmes, Esther Bamouni/Kansono, par ailleurs députée à l’assemblée législative de la transition, a remercié la donatrice Nadège Kansolé/Kyelem de Tambèla, native de la commune de Réo. Pour elle, ce don apportera du réconfort aux bénéficiaires.

« La réalité de cette journée de don et de partage sonne comme le fruit de sacrifice des partenaires, qui ont bien voulu apporter un sourire et un espoir à ces personnes en détresse dans la province », a-t-elle fait savoir.

« Avec le renforcement des capacités des femmes qui ont fui les exactions terroristes, elles pourraient continuer leurs activités agricoles surtout dans le maraîchage en vue de pouvoir s’auto-prendre en charge », a indiqué le Haut-Commissaire de la province, Talari Germaine Ouoba.

Elle a également exhorté les uns et les autres à plus de solidarité à l’égard des populations vulnérables notamment les femmes déplacées internes.

Le premier responsable de la province du Sanguié a aussi félicité la direction provinciale en charge de l’action humanitaire pour l’accompagnement technique et la constante disponibilité à l’endroit des PDI et des personnes vulnérables.

Elle a saisi l’occasion pour appeler à plus de collaboration avec les forces de défense et de sécurité et les volontaires pour la défense de la patrie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Dans la même catégorie