AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Scolarisation de la jeune fille: Les Peulh de Sokoura invités à être le relais de la sensibilisation auprès de leur communauté


  21 Octobre      8        Education (5357),

   

Bouna, 21 oct (AIP)-Le Directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Drenetfp) du Bounkani, Moussa Soumahoro, a invité, dimanche, les Peulh du village de Sokoura, dans le département de Bouna, à sensibiliser leur communauté sur la scolarisation de la jeune fille.

Les Peulh de Sokoura ont ouvert, le 24 septembre, une école communautaire pour l’éducation de leurs enfants, une grande première dans la région du Bounkani. Cette école, pour l’instant d’une classe faite de pailles tissées, compte 57 élèves dont 19 filles.

M. Soumahoro a décrié les pratiques culturelles rétrogrades en l’occurrence les mariages précoces qui sont un véritable frein à l’épanouissement des jeunes filles de cette communauté. Ces filles, heureuses de gravir les classes, sont malheureusement parachutées dans un foyer, en général après avoir foulé à peine le Cours moyen première année (CM1). Un véritable gâchis, aux dires du Directeur régional, qui appelle à un changement de mentalités.

Exprimant donc sa fierté à la communauté Peulh de Sokoura qui a décidé de s’inscrire dans la scolarisation des ses enfants, il les a invités à maintenir le cap et à être des porte-voix.  »C’est un bel exemple que vous donnez aux autres membres de la communauté Peulh du Bounkani. Parlez-leur et montrez-leur le bien-fondé de mettre les enfants à école et singulièrement la jeune fille », a exhorté M. Soumahoro.

C’est au cours d’une visite sur les lieux que le DREN a livré le message.

Dans la même catégorie