MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique AIP SIA 2024 : Laurent Tchagba tisse un partenariat solide avec l’ONF de France pour la restauration du couvert forestier AIP La JCI « Abidjan soleil » place La 4è édition de Women’s day sous le signe du leadership féminin en entreprise MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes

SENEGAL-FINANCES-URBANISME / Le ministère de tutelle va faire démolir plus de 1.400 bâtiments menaçant ruine


  25 Novembre      78        Finance (1479), Société (44534),

 

Dakar, 24 nov (APS) – Plus de 1.400 bâtiments menaçant ruine ont été recensés dans le pays, a déclaré le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, vendredi, à Dakar, promettant de les faire démolir.

‘’Mille quatre cent quarante-six bâtiments risquant de tomber en ruine ont été recensés dans le pays […] La démolition d’un bâtiment obéit à des règles. Il y a toute une procédure à respecter et cela concerne à la fois le ministère et les mairies où se trouvent ces bâtiments’’, a dit M. Sow aux députés réunis en séance plénière pour examiner le budget de son département.

Il a été interrogé sur l’extension des cimetières de Pikine et de Rufisque (ouest), les équipements de la Société nationale de gestion intégrée des déchets (SONAGED) et le programme de modernisation des cités religieuses.

‘’Des efforts sont en train d’être fournis’’

Les députés ont également cherché à s’enquérir de l’évolution du programme de construction de 100.000 logements sociaux et des critères requis pour la délivrance des autorisations de construire.

‘’Le président de la République nous a demandé, à moi et au ministre de l’Intérieur, qui est chargé de la protection civile, de conjuguer nos efforts pour faire l’inventaire de ces bâtiments menaçant ruine, avec l’aide des collectivités territoriales’’, a-t-il ajouté.

Concernant ‘’la prétendue dualité’’ entre la SONAGED et le Projet de promotion de la gestion intégrée et de l’économie des déchets solides (PROMOGED), Abdoulaye Saydou Sow a tenu à rassurer les députés. Il n’existe pas de ‘’dualité’’ entre les deux structures, dans la mesure où le PROMOGED fait partie de la SONAGED, leur a-t-il dit.

La SONAGED peut développer des projets. Cela ne pose pas du tout problème. La motivation première du PROMOGED, c’est la création des infrastructures de gestion des déchets’’, a expliqué M. Sow.

‘’Malgré un budget très limité, des efforts sont en train d’être fournis’’ en ce qui concerne la modernisation des cités religieuses, a-t-il assuré.

Selon lui, 113 mosquées et 26 églises ont été rénovées par l’État au cours des onze dernières années par le programme de modernisation des cités religieuses.

Le gouvernement cherche à livrer chaque année 20.000 des 100.000 logements sociaux prévus par l’État, selon Abdoulaye Saydou Sow.

L’exécution de ce programme va s’accélérer, grâce à l’implication de plusieurs ‘’sociétés internationales’’, a-t-il promis.

Les premiers cimetières nationaux seront construits à Thiès

Selon M. Sow, le chef de l’État a décidé d’affecter des terres à certaines villes en vue de l’élargissement de leur cimetière.

‘’Le président de la République pense à la création de cimetières nationaux’’, a ajouté le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.

Les premiers cimetières nationaux seront construits à Thiès (ouest), selon lui.

Les députés ont adopté le budget prévu pour le département de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique en 2024, dont les autorisations d’engagement s’élèvent à 100 milliards 596 millions 53 mille 620 francs CFA.

Les crédits de paiement dudit ministère pour l’année prochaine sont fixés à 86 milliards 453 millions 973 mille 946.

Dans la même catégorie