ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

SENEGAL-FORMATION-ENTREPRENEURIAT / Kaffrine : une experte encourage les jeunes entrepreneurs à se formaliser


  24 Mai      4        Entreprenariat (270),

 

« Kaffrine, 24 mai (APS) – Diariétou Youm Diallo, responsable de la formalisation et de la génération d’entreprises à l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME), a invité, jeudi, à Kaffrine (centre), les jeunes entrepreneurs à se formaliser pour développer leurs affaires.

”Se formaliser est primordial pour tout entrepreneur, car les entreprises, lorsqu’elles veulent grandir, atteindre une certaine taille, avoir certains partenaires, travailler avec les grandes surfaces, l’État, accéder à la commande publique et avoir des relations avec certaines institutions financières, ne peuvent pas se passer de la formalisation. Donc, j’encourage les jeunes entrepreneurs à se formaliser”, a-t-elle lancé.

Elle s’exprimait en marge de l’atelier de vulgarisation du statut de l’entrepreneur, présidé par le secrétaire général de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaffrine, Thierno Ndao, en présence de Khady Sarr, coordonnatrice de l’ADEPME dans la zone centre, et de différents entrepreneurs et autres partenaires.

Selon elle, le point de départ de la formalisation concerne ”les procédures d’immatriculation et d’enregistrement, c’est-à-dire l’existence juridique”.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) et l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ), à travers le projet ”Doolel Admin” (Renforcer l’administration, en wolof), pour la vulgarisation du statut d’entrepreneur, a-t-elle indiqué.

Toutefois, Mme Ndao invite les entrepreneurs à se rapprocher des services fiscaux pour avoir la bonne information pour dissiper certaines peurs.

Créée en 2001, l’ADEPME a pour objectif de densifier le tissu des PME, à travers leur formalisation, de faciliter leur accès aux marchés, de favoriser le ”made in Sénégal” et le renforcement de leurs capacités.

Dans la même catégorie