AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

SENEGAL-HABITAT / La production d’un plus grand nombre de logements impactera le loyer (ministre)


  22 Mai      8        Société (45668),

 

Diass, 22 mai (APS)- La production d’un plus grand nombre de logements par les promoteurs, avec l’aide de l’Etat, pourra impacter sur le loyer au Sénégal, a dit mardi à Diass (Ouest), le ministre de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des Territoires, Balla Moussa Fofana.

M. Fofana qui visitait le pôle urbain de Daga Kolpa, dans la commune de Diass, a exprimé sa volonté de repenser avec les populations, le cadre urbain et les projets de territoire.

”Cette visite (est) une rencontre avec les populations pour qu’ensemble, nous puissions repenser le cadre urbain et les projets de territoire que nous portons ensemble”, a dit Balla M. Fofana.

”Le Sénégal a aujourd’hui un déficit de 300 mille logements”, a-t-il relevé, soulignant que “chaque année, (…) 12 milles logements creusent ce déficit”.

Pour Balla Moussa Balla, si les promoteurs, avec l’aide de l’Etat, arrivent à produire plus de logements, cela impactera le loyer.

”Si nous faisons le lien entre les efforts de l’État, les promoteurs et les populations qui s’inscrivent et qui donnent la bonne information sur leurs besoins et leurs capacités financières, je pense que rapidement, nous pouvons déclencher ce projet qui va nous aider à résorber le gap de plus de 300 mille logements”, a estimé M. Fofana.

La question du logement et du développement urbain a un “impact très important” sur le niveau de vie des sénégalais, a souligné l’officiel.

Dans la même catégorie