APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Sénégal : la BAD va investir plus de 166 millions d’euros pour la construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint Louis


  30 Novembre      31        Economie (17231), Finance (1073), Infrastructure (391),

   

Abidjan, 30/11/2022 (MAP)- Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi à Abidjan, un prêt de 166,36 millions d’euros au Sénégal pour construire l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint Louis qui va permettre de désenclaver les régions Nord du pays.

La Banque africaine de développement apporte un prêt de 119,69 millions d’euros, et l’Africa Growing Together Fund, une facilité parrainée par la Banque populaire de Chine, un prêt de 46,67 millions d’euros.

«Le Projet de construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint Louis va permettre de désenclaver les régions Nord, considérées comme le grenier en riz du Sénégal et qui est aussi une zone à forte potentialité minière. Il va contribuer à la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement qui vise la transformation des produits agricoles, en réduisant substantiellement leurs coûts d’acheminement», a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la BAD pour l’Afrique de l’Ouest, citée par un communiqué de cette institution africaine.

Le projet vise notamment à construire une autoroute à 2×2 voies de 3,5 mètres extensibles à 2×3 voies sur 200 kilomètres y compris la construction de 8 échangeurs et l’aménagement de 113 passages pour piétons dont 82 inferieurs et 31 supérieurs, à construire 50 kilomètres de pistes et 8 kilomètres de voiries dans les localités traversées avec éclairage public solaire dont 3 kilomètres dans la commune de Mékhé, 2 kilomètres à Guéoul et 3 autres kilomètres à Kébémer, et à protéger l’autoroute contre l’ensablement par la réalisation de 200 km de plantation linéaire en 2 fois 2 lignes.

Il va aussi permettre de construire et/ou de réhabiliter des infrastructures sociales notamment 3 centres et/ou postes de santé, un bâtiment du laboratoire de recherche en sciences de la santé à l’université Gaston Berger de Saint-Louis.

Des infrastructures marchandes, notamment trois gares routières, seront également construites ou réhabilitées. Toutes ces infrastructures seront alimentées en énergie solaire photovoltaïque.

Les principales zones desservies qui constituent la zone d’intervention du projet sont les régions de Dakar et de Thiès ainsi que les départements de Saint-Louis, de Kébémer et de Louga. La zone compte près de 7 millions d’habitants (chiffres de 2019), soit 42,76% de la population totale du Sénégal.

Au 31 juillet dernier, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement au Sénégal comprenait 29 opérations pour un engagement total de 2,3 milliards d’euros.

Dans la même catégorie