APS SENEGAL-CULTURE / Khady Diène Gaye promet de “garantir” l’accès des jeunes aux opportunités offertes par la culture APS SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / Khady Diène Gaye annonce des discussions sur le Dak’art APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / La Norvège annonce l’ouverture d’une ambassade à Dakar MAP CAN de futsal (1ère journée/Groupe B): l’Egypte surclasse la Libye (4-0) MAP Mali: l’organisation des élections est conditionnée par la stabilisation du pays (Premier ministre) MAP Éthiopie: Plus de 21 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en 2024 (ONU) MAP Côte d’Ivoire: une épidémie de peste porcine déclarée dans le centre-ouest du pays MAP Vienne: Le Maroc à l’affiche de la 22ème édition du Festival « Salam Music & Arts » MAP La Côte d’Ivoire prend des mesures pour sanctionner les atteintes à l’environnement MAP L’oléoduc reliant Angola et la Zambie sera construit au 2ème trimestre (ambassadeur)

Sénégal: la candidature à la présidentielle n’est pas une condition pour obtenir la liberté provisoire (ministre de la justice)


  20 Février      40        Politique (25277),

 

Dakar,  20/02/2024 (MAP)- La ministre de la Justice du Sénégal, Aissata Tall Sall, a souligné, mardi à Dakar, que le fait d’être candidat à l’élection présidentielle, initialement prévue le 25 février et reportée par le président Macky Sall, n’est pas une condition pour obtenir la liberté provisoire.

« Il faut le rappeler et que cela soit clair pour tout le monde. Le fait d’être candidat à l’élection présidentielle n’est pas une condition pour obtenir la liberté provisoire au Sénégal », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse sur l’actualité judiciaire.

Interrogée sur la situation de Bassirou Diomaye Faye, candidat à l’élection présidentielle, placé sous mandat de dépôt depuis le 18 avril 2023 pour « actes de natures à compromettre la paix publique, outrage à magistrat et diffamation à l’encontre d’un corps constitué », la ministre a indiqué qu’ au Sénégal « la loi s’applique à tous de la même manière, sans distinction ».

Selon la Garde des Sceaux, ”donc c’est au juge d’instruction de décider, sur la base d’appréciation d’éléments objectifs de son dossier, s’il doit ou non, être libéré”.

Bassirou Diomaye Faye est candidat à l’élection présidentielle sous la bannière « Diomaye président ». Ses partisans et de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer sa libération pour lui permettre de battre campagne.

D’autre part, elle a fait savoir que quelque 344 personnes détenues à Dakar ont bénéficié ces derniers jours d’une mesure de liberté provisoire, soulignant que 272 détenus devraient également bénéficier de cette mesure dans les prochains jours.

Un nombre important d’activistes détenus depuis plusieurs mois pour divers chefs d’accusation en lien avec des activités politiques ont bénéficié, jeudi, d’une liberté provisoire.

La ministre de la Justice a rappelé que le chef de l’État, Macky Sall, s’était engagé récemment à mettre en œuvre « un processus pragmatique d’apaisement et de réconciliation pour préserver la paix et consolider la stabilité de la nation ».

Toutes ces personnes ont bénéficié d’une liberté provisoire sur la base des dispositions du code de procédures, à la suite de dossiers étudiés et instruits au cas par cas, par un juge d’instruction indépendant et autonome, a-t-elle affirmé.

Le Conseil constitutionnel a annulé jeudi la loi votée le 5 février par l’Assemblée nationale pour reporter au 15 décembre l’élection présidentielle initialement fixée au 25 février.

La nouvelle date du scrutin n’a pas encore été fixée officiellement.

Dans la même catégorie