MAP SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024 MAP CAN de futsal (Finale) : Le Maroc bat l’Angola 5-1, décroche son 3e titre d’affilée MAP CAN de futsal (Match de classement) : La Libye bat l’Egypte aux tirs au but (3-1), se qualifie pour le Mondial MAP Centrafrique : le bilan du naufrage d’une baleinière à Bangui grimpe à 62 morts MAP Marathon de Londres: victoire des Kényans Alexander Mutiso (hommes) et Peres Jepchirchir (dames) AIP Près de 600 contrats signés au cours du MASA 2024, selon la ministre Françoise Remark AIP MASA 2024: Un accord de partenariat signé pour le financement des ICC AIP MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa AIP L’artiste Lafalaise Dion plaide pour le financement de l’industrie artistique AIB Le Burkina offre un Etalon de Yennega au peuple «frère» du Niger

Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel)


  28 Février      26        Monde (1989),

 

Dakar, 28/02/2024 (MAP)- Le Conseil des ministres du Sénégal a adopté, mercredi, un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences politiques survenues entre 2021 et 2024.

L’adoption du projet de loi par le gouvernement survient à la suite de la promesse faite par le chef de l’Etat, Macky Sall, lundi dernier, à l’ouverture du dialogue national, de proposer une ‘’loi d’amnistie générale des faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024’’.

Le projet de loi sera présenté à l’Assemblée nationale ‘’dans les meilleurs délais’’, indique un communiqué du Conseil des ministres parvenu à la MAP.

‘’Dans un esprit de réconciliation nationale, je saisirai l’Assemblée nationale, après son adoption en Conseil des ministres, d’un projet de loi d’amnistie générale sur les faits se reportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024’’, a déclaré Macky Sall à l’ouverture du dialogue national.

Il faisait allusion aux violences politiques survenues notamment en 2021 et 2024, au cours desquelles de nombreuses personnes ont été tuées, blessées ou emprisonnées.

D’autre part, Macky Sall a déclaré, lors du Conseil des ministres, qu’il va demander son avis au Conseil constitutionnel sur des recommandations préconisant que la présidentielle reportée se tienne des semaines après la fin de son mandat, le 2 avril, et qu’il reste en poste jusqu’à l’installation de son successeur.

Le président « saisira le Conseil constitutionnel pour recueillir son avis sur les conclusions et recommandations du dialogue national » qui s’est réuni lundi et mardi, ajoute le communiqué.

Macky Sall recevra le rapport de ce « dialogue » lundi, indique le communiqué, qui ne précise pas quand le chef de l’Etat se prononcera sur la date de l’élection

Dans la même catégorie