MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

Sénégal: Les députés de l’Assemblée nationale examinent lundi la proposition de loi portant report de l’élection présidentielle


  5 Février      73        Politique (24808),

 

Dakar, 05/02/2024 (MAP) –Les députés de l’Assemblée nationale du Sénégal vont examiner lundi en séance plénière la proposition de loi portant report de l’élection présidentielle qui était prévue initialement le 25 février, a-t-on indiqué de source officielle à Dakar.

 La séance plénière est prévue à partir de 11 heures, a annoncé la Direction de la communication de l’Assemblée nationale dans un communiqué parvenu à la MAP.

Cette proposition de loi est présentée comme l’une des étapes pouvant ouvrir la voie à un report de l’élection présidentielle initialement prévue le 25 février prochain et pour laquelle 20 candidats ont été validés par le Conseil constitutionnel.

Le texte déposé par le groupe du Parti démocratique sénégalais (PDS) de l’ex-président Abdoulaye Wade, doit être approuvé par les 3/5 des 165 députés pour être validé.

La convocation des députés fait suite à la décision du président de la République Macky Sall d’abroger le décret convoquant le corps électoral en perspective de cette élection.

C’est la première fois depuis 1963 qu’une présidentielle au suffrage universel direct est reportée au Sénégal.

Le président Macky Sall a invoqué dans un discours télévisé samedi le conflit qui a éclaté entre le Conseil constitutionnel et l’Assemblée nationale après la validation définitive par la juridiction de vingt candidatures et l’élimination de plusieurs dizaines d’autres.

Selon le code électoral, un décret fixant la date d’une nouvelle présidentielle doit être publié au plus tard 80 jours avant le scrutin, ce qui mènerait à fin avril dans le meilleur des cas.

A signaler que des heurts ont éclaté dimanche après-midi dans des quartiers de Dakar et de la ville de Thiès entre les forces de sécurité et des manifestants sortis pour protester contre le report de la présidentielle, à l’appel de l’opposition.

La ministre sénégalaise de la justice, Mme Aissata Tall Sall, a indiqué dimanche que l’abrogation du décret portant convocation du corps électoral, en lien avec la présidentielle prévue pour se tenir initialement le 25 février, était «plus que nécessaire».

«Je pense que cela était plus que nécessaire. Partant de ce que le président de la République a dit dans son adresse solennelle à la nation, je crois qu’il ne pouvait pas en être autrement», a dit la ministre dans un entretien publié sur la page Facebook de la Radiotélévision sénégalaise (RTS).

Dans la même catégorie