ACI Congo/Société: Les autorités concernées par la déclaration des conflits d’intérêts appelées à se conformer à cet acte ACI Afrique/Médias: Vers la création d’une plateforme spécialisée dans la vérification des faits ANG Transporte Marítimo/”Portugal vai instalar sistema de monitorização de embarcações da Guiné-Bissau”, diz PCA do IMP ANG Comunicação Social/ FAAPA capacita mais de 20 jornalistas de agências de notícias de países membros sobre “Verificação de Factos” em Rabat ACI Congo/Numérique: Plaidoyer pour la construction d’un incubateur à l’Internet haut débit gratuit pour les jeunes MAP Rabat: hommage posthume à l’écrivain congolais Henri Lopes MAP Addis-Abeba: Le Forum régional africain sur le développement durable entame sa 10e session avec la participation du Maroc MAP La Sierra Leone exprime son plein soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et considère l’Initiative d’autonomie comme la seule solution « crédible, sérieuse et réaliste » à ce différend (Communiqué conjoint) MAP Le Rwanda veut réduire les cas de paludisme de plus de 75% d’ici 2025 AMI Séminaire sur le rôle des savants chinguitiens dans le renforcement des relations mauritano-koweitiennes

SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck


  3 Mars      16        Culture (1489),

 

« Dakar, 3 mars (APS) – La romancière sénégalaise Amina Seck a présenté, samedi, à la librairie ‘’Plume du monde’’, son roman ‘’Mauvaise Pente’, une histoire selon elle inspirée de son vécu et de faits de société.

Publié en 2017 aux éditions ‘’Diaspora académie’’, l’ouvrage de 165 pages raconte l’histoire d’Alimatou Ly, 46 ans, qui se redécouvre à travers son journal intime de vingt-huit ans.

Amour, déception, trahison constituent entre autres les différents sujets abordés par l’auteure qui peint des faits de société.

Amina Seck révèle avoir vécu une situation similaire à celle d’Alimatou au moment où elle écrivait le livre. ‘’C’est en écrivant que moi-même je découvre Alimatou. J’ai eu la même situation qu’elle en écrivant, sans travail, sans mari, ni enfant et je vivais chez mes parents. Lorsque que j’écrivais ce livre, j’étais malheureuse’’, dit-elle.

Dans ce roman, Amina Seck retrace les histoires qu’elle et d’autres personnes ont vécues. ‘’J’ai trouvé un peu de réconfort, d’amitié et de soutien auprès du personnage Alimatou parce qu’elle a vécu de mauvaise chose comme moi. Le choix portant sur elle n’est pas fortuit”, explique la romancière.

Le choix d’écrire sur ce sujet, explique-t-elle, relève d’un besoin d’écrire sur des sujets en relation avec la société pour exprimer aussi des cris de cœur sur des histoires très mal vécues et qui sont dans le livre. ‘’J’avais besoin de me décharger de tous ces problèmes’’, lance Amina Seck.

Selon elle, l’objectif était, après l’écriture de ce roman, d’avoir une vie normale. ‘’Je me suis vraiment débarrassée de tous ses malheurs que je vivais au moment où je racontais cette histoire’’, insiste -t-elle.

La présentation du roman d’Amina Seck s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de la femme, initiée par la librairie ‘’Plumes du monde’’.

‘’Ce mois de mars, la librairie +Plumes du monde+ célèbre la force, l’intelligence et la créativité féminine, à travers une série d’échanges avec quatre auteures”, a indiqué Ramatoulaye Diaw, une des responsables de cette librairie.

L’auteure Zoubida Fall prendra le relais, le samedi 16 mars, autour de son livre “Conversations féminines”, axé sur le vécu et les combats de 18 femmes, annonce-t-elle.

Dans la même catégorie