ACP Ituri : parution de l’ouvrage «Ensemble nous pouvons » pour la cohésion dans la diversité ACP Équateur : Cri d’alarme pour la protection des forêts à Losanganya ACP Ecologie : la RDC élue à la présidence du Comité d’Ethique d’une fédération africaine ACP Kinshasa : 262 patients retenus pour la deuxième campagne des chirurgies gratuites de cataracte ACP Kinshasa : campagne de sensibilisation des parents d’élèves à la lutte contre la poliomyélite ACP RDC : 810 femmes bénéficiaires des soins gratuits contre la fistule obstétricale ACP Kinshasa: des cambistes sensibilisés sur l’instruction administrative organisant le secteur ACP Kasaï-Oriental: construction d’une déviation pour la reprise du trafic sur la nationale 1 ACP Maniema : La 2ème phase de la campagne de vaccination contre la Poliomyélite, annoncée à Kindu APS MONDE-SANTE-FINANCEMENT / A Genève, Ibrahima Sy souligne la nécessité d’investir dans la promotion de la santé

SENEGAL-MEDIAS-REGULATION / Les médias appelés à éviter les contenus pouvant constituer “une menace pour la cohésion sociale et la cohabitation pacifique”


  8 Avril      3        Médias (2885),

 

« Dakar, 8 avr (APS) – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a mis en garde les médias audiovisuels, les appelant à prendre “les mesures appropriées” pour ne plus diffuser de contenus ou propos de nature à porter atteinte à la vie en communauté ou à constituer une menace pour la cohésion sociale et la cohabitation pacifique.

“Des médias audiovisuels ont, à la suite de la publication de la liste des membres du nouveau Gouvernement, dans des éditions spéciales, failli gravement à leur responsabilité”, a d’abord déploré le régulateur.

Dans un communiqué rendu public lundi, le CNRA fait notamment allusion à des médias “laissant leurs collaborateurs (journalistes et/ou chroniqueurs) tenir des propos extrêmement dangereux, et avec une légèreté extrême, consistant à remettre en cause ou à questionner la nomination du nouveau Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique sur des considérations exclusivement religieuses, les médias concernés ont violé la réglementation, notamment la Constitution et leur Cahier des charges”.

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a rappelé le préambule de la Constitution sénégalaise, qui proclame “l’accès de tous les citoyens, sans discrimination, à l’exercice du pouvoir à tous les niveaux et l’égal accès de tous les citoyens aux services publics”.

“La République du Sénégal est laïque, démocratique et sociale. (…). Tout acte de discrimination raciale, ethnique ou religieuse, de même que toute propagande régionaliste pouvant porter atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ou à l’intégrité du territoire de la République sont punis par la loi”, a encore fait observer le régulateur des médias.

Il insiste sur les cahiers des charges des médias audiovisuels, invitant le concessionnaire “à ne pas diffuser des propos ou contenus de nature à constituer une menace sur la stabilité nationale et la cohésion sociale, notamment ceux susceptibles d’entraîner ou de provoquer une confrontation entre les religions, les confréries ou les communautés”.

Le CNRA dénonce par ailleurs une “forte présence de contenus dont la diffusion est interdite”, notamment “des propos stigmatisants, déshonorants, dévalorisants ou injurieux à l’endroit de certaines communautés ou ethnies” dans les séries télévisées.

Dans la même catégorie