AIP Le ministère de la santé entend garantir l’accès aux médicaments de qualité par la sécurisation des produits de santé reproductive AIP Changements climatiques : Le PNUD et la Côte d’Ivoire œuvrent pour la mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national AIP La 1e édition du Festival itinérant de la musique ivoirienne prévue en août à Yamoussoukro (Organisateur) ANG Luta de Praia/Guiné-Bissau participa com cinco atletas no Campeonato Africano de Dacar APS SENEGAL-SOCIETE-REACTION / Madina Gounass : le gouvernement réitère son appel au calme et prévient les fauteurs de troubles APS SENEGAL-MONDE-SANTE / L’engagement de Bassirou Diomaye Faye en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale MAP Bénin : Le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile en nette augmentation (ministre) MAP Burkina: Des décisions importantes seront prises pour la bonne marche de la Nation (présidence) MAP Burkina Faso: Un réseau de contrebande de carburant au profit des groupes terroristes démantelé MAP UE : Plus de 750 millions d’euros pour l’accélérateur de production de vaccins en Afrique

SENEGAL-POLITIQUE-RELIGION / Le CNRA met en garde contre “les propagandes politiques” dans les sketchs et émissions Ramadan


  5 Mars      29        Politique (25775),

 

« Dakar, 5 mars (APS) – Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) attire l’attention des médias sur l’utilisation des sketches et émissions durant le mois de Ramadan pour “la diffusion de contenus politiques, notamment ceux faisant la propagande en faveur de candidats ou s’attaquant à d’autres” dans un contexte pré-électoral.

Dans un communiqué rendu public mardi, le CNRA rappelle aussi l’injonction faite aux médias de ne pas diffuser des programmes pouvant “entraîner ou provoquer une confrontation entre les religions, les confréries ou les communautés”.

Le texte invite également les médias à davantage de “vigilance” dans le choix des programmes du mois de Ramadan. Il rappelle à cet égard l’interdiction de la diffusion de “contenus de nature à constituer une menace sur la stabilité nationale et la cohésion sociale, ou de nature à tourner en dérision la religion”.

Le régulateur dit compter sur “le sens des responsabilités des médias et les exhorte à privilégier la conception et la diffusion de contenus conformes au cadre légal et réglementaire”.

Le jeûne du Ramadan doit débuter au Sénégal entre le 10 et le 11 mars prochains

Dans la même catégorie