MAP Le CRASTE-LF, une plateforme au service du rayonnement du Maroc à l’échelle continentale (M.Miraoui) APS SENEGAL-AFRIQUE-FINANCE / L’État sénégalais a levé 1.865 milliards de francs CFA sur le marché financier de l’UEMOA en vingt-huit ans MAP Burkina: Un bureau de MSF visé par des tirs lors d’une « attaque armée » MAP Trente ans après la fin de l’apartheid, des millions de Sud-africains vivent toujours dans la pauvreté (Président) APS SENEGAL-SPORTS-NECROLOGIE / Décès de l’ancien basketteur sénégalais Doudou Leydi Camara, double champion d’Afrique APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente APS SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs APS SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / L’AMF-UMOA joue un rôle fondamental de modernisation du marché financier régional, selon son président ANP Fin de projet : Le MCA rétrocède ses biens à l’Etat du Niger (Présidence) AIP Chaque document émis par l’ONECI est authentique et infalsifiable grâce à la biométrie (directeur général)

SENEGAL-URBANISME-MESURE / Plage Anse Bernard de Dakar : le Premier ministre veut ”un plan d’aménagement d’urgence”


  1 Juillet      6        Environnement/Eaux/Forêts (6780),

 

Dakar, 30 juin (APS) – Le Premier ministre, Ousmane Sonko, a demandé, dimanche, ‘’un plan d’aménagement d’urgence” du littoral à hauteur de la plage d’Anse Bernard, pour rendre cette partie du domaine public maritime (DPM) de Dakar plus attrayante.

‘’Nous n’allons pas laisser des personnes s’accaparer de ce lieu (plage d’Anse Bernard) du domaine public maritime. Nous allons à cet effet, aménager ce site dans le cadre d’un programme d’urgence, pour le rendre plus accueillant pour le public’’, a-t-il dit, lors d’une visite effectuée à la plage d’Anse Bernard, située sur le littoral de la commune de Dakar Plateau.

‘’Je demande au ministre de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales, et de l’Aménagement des territoires, Balla Moussa Fofana, ici présent, de me proposer, un plan d’aménagement d’urgence de ce site du domaine public maritime (DPM)’’, a-t-il lancé.

Il a indiqué que la commission ad hoc chargée du contrôle et de la vérification des titres et occupations sur les anciennes et nouvelles dépendances du Domaine public maritime (DPM) dans la région de Dakar, a découvert récemment, que cette partie du littoral a été morcelée et attribuée à quelques individus.

”Nous avons dans le cadre des travaux de cette commission découvert que ce site a été morcelé et vendu, en novembre 2023. Certains des bénéficiaires ont eu 5000 mètres carrés de parcelles, 3000 ou 2500 mètres carrés pour d’autres, alors que cette partie relève du domaine public maritime’’, a-t-il déploré, ajoutant qu’on ne peut pas se permettre, de morceler le DPM, un espace auquel tous les sénégalais doivent pouvoir accéder, sans encombre et librement.

Il a rappelé que le gouvernement est dans un combat pour restituer aux Sénégalais, leurs biens naturels. ‘’Nous appelons donc les populations, les jeunes en particulier, à porter ce combat et à faire preuve de patience’’, a-t-il lancé.

Le Premier ministre a indiqué que les résultats des travaux de ladite commission seront présentés aux Sénégalais dans les prochains jours. ‘’Au-delà du domaine public maritime, nous allons résoudre les nombreux litiges fonciers, dans le monde rural comme urbain’’, a-t-il promis.

Il a en outre appelé les Sénégalais, à ne pas se faire justice eux-mêmes, mais à saisir les services compétents. ‘’Nous sommes à l’écoute de tout le monde pour régler leurs problèmes’’, a-t-il assuré.

Le Premier ministre a créé une commission ad hoc chargée du contrôle et de la vérification des titres et occupations sur les dépendances du domaine public maritime (DPM) de la région de Dakar.

Par l’arrêté instituant ladite commission, Ousmane Sonko a ordonné en même temps ‘’la suspension de toutes les constructions et autres travaux sur les anciennes dépendances du domaine public maritime [de] la région de Dakar, pour un délai de deux mois à compter de ce jour’’, lundi 13 mai.

Il est demandé au directeur général de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol de procéder à cette suspension ‘’à titre conservatoire’’.

La nouvelle commission est ‘’chargée de procéder à la vérification de la légalité et de la conformité des titres délivrés et [des] occupations faites dans les zones ciblées’’.

Elle est placée ‘’sous la présidence du ministre, secrétaire général du gouvernement’’, et ‘’est coordonnée par le ministre des Finances et du Budget’’.

Le ministre de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des territoires assure le secrétariat de la commission.

L’Assemblée nationale, le Conseil économique, social et environnemental, le Haut Conseil des collectivités territoriales, ainsi que le ministère des Finances et du Budget ont des représentants au sein de cette instance.

Les ministères de l’Urbanisme, des Collectivités territoriales et de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement, de la Justice sont aussi représentés.

Le gouverneur de Dakar en est membre, de même que des représentants des collectivités territoriales concernées, et le directeur général de l’Agence nationale des affaires maritimes.

L’Ordre des avocats, la Chambre des notaires, l’Ordre des architectes, ainsi que l’Ordre national des géomètres experts du Sénégal sont représentés.

‘’Les travaux de la commission devront être sanctionnés par un rapport, qui sera soumis [au] président de la République’’, selon l’arrêté du Premier ministre.

Accompagné de plusieurs membres du gouvernement, Ousmane Sonko s’était rendu auparavant au marché Colobane de la commune de Fass-Colobane-Gueule Tapée, pour transmettre aux collectivités territoriales et aux commerçants de ce marché un message du chef de l’Etat sur les opérations de désencombrement en cours dans plusieurs communes.

Dans la même catégorie