MAP Ethiopie: au moins 146 morts dans un glissement de terrain dans le sud du pays AIB SND et diplomatie en couverture des journaux burkinabè AIB Yagha : 18 personnes dans le Conseil provincial des personnes âgées (CPPA) AIB Bazèga/ « Bedou magique »: Quatre présumés escrocs aux arrêts à Kayao pour un préjudice de 17 millions de FCFA AIB Nahouri : Les populations de Guelwongo réparent la route principale qui traverse le village AIB Nahouri/Commune de Ziou : Les populations de Toungou réalisent un ouvrage de franchissement de 75 mètres MAP Sous l’impulsion Royale, l’Afrique peut se prévaloir d’une « chaîne de savants et oulémas » fédératrice (ex-ministre-conseiller auprès de la Présidence sénégalaise) MAP Afrique du Sud : Alerte à la bombe dans un tribunal (police) AIP REVUE DE PRESSE: La lutte contre le désordre urbain à Abidjan et les préparatifs des festivités du 64e anniversaire de la Côte d’Ivoire en Une AIP « Il faut que les lignes bougent », lance Nassénéba Touré aux femmes du district du Goh-Djiboua

Session du CNDP : Le Premier Ministre salue l’atmosphère paisible ayant prévalu au cours des travaux de cette session


  25 Mars      55        Politique (26039),

 

Niamey, 25 mars (ANP)- Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a salué l’atmosphère paisible et le dialogue franc ayant prévalu au cours des travaux de la session du conseil national dialogue politique (CNDP) qui s’est déroulée ce vendredi 24 mars 2023 au palais des congrès de Niamey..
Apres examen des points portés à l’ordre du jour, le Président du CNDP Ouhoumoudou Mahamadou a salué tous les participants pour leur présence à cette session tenue dans un mois saint de ramadan.
Ainsi, a-t-il fait savoir, ’’ au cours de cette rencontre nous avons examiné le rapport général des travaux du comité ad hoc qui a été mis en place pour réviser le décret de création du CNDP et son règlement intérieur’’.
‘’Ce comité nous a fait des recommandations dont entre autres, concernant le premier texte, il s’agit du projet portant création du CNDP, dont un certain nombre d’articles ont été révisés par rapport à ce qui existait dans l’ancien texte et qui datait effectivement de la période où l’opposition ne participait pas aux travaux ’’ a-t-il expliqué.
A ce niveau, ’’nous avons un projet qui a été adopté avec certaines modifications mineures. Ce projet va être transmis au gouvernement pour adoption’’ a-t-il fait savoir.
Pour le deuxième texte, il s’agit du règlement intérieur du CNDP qui, également, est lié à la révision du décret portant création du CNDP, là également la session a modifié certains articles et cela a fait l’objet d’un consensus.
Par ailleurs, ce qu’il faut noter comme innovation majeure, c’est que désormais les réunions du CNDP seront consacrées par un procès verbal qui sera signé par les représentants des différents groupes des partis politiques.
’’Également, nous avons indiqué que dans les convocations du CNDP, ça sera toujours après concertation des partis politiques de la majorité ainsi que de l’opposition’’ a-t-il souligné.
Aussi, ’’il est prévu la possibilité que les groupes d’un certain nombre des partis politiques puissent prendre l’initiative de demander une session extraordinaire du CNDP et lorsque ce pourcentage de partis politiques demandent la convocation de la session extraordinaire, le Premier Ministre convoquera la session ’’ a indiqué le premier ministre avant de d’annoncer qu’ils ont aussi examiné certaines recommandations qui ont été faites par le comité.
 Parmi les recommandations, ’’ la première porte sur la réorganisation du secrétariat du CNDP afin de le rendre plus efficace et de pouvoir produire des comptes rendus et des procès verbaux pratiquement en temps réel’’ a révélé le Chef du gouvernement.
La deuxième, quant à elle, concerne la modification de la charte et du code électoral pour tenir compte d’abord du fait que actuellement ’’nous avons des partis non affiliés pour lesquels il y a eu beaucoup de discussions puisque la non affiliation des partis politiques a, quand-même, une limite, et il faut également préciser à quel moment il faut considérer un parti comme affilié’’ a souligné le président du CNDP.
De même, il y a un certain nombre d’incohérences qui apparaissent dans la charte et dans le code électoral notamment en ce qui concerne la comptabilité des partis politiques, leur financement et la déclaration des biens des responsables des partis politiques auprès de la cours des comptes.
‘’Nous avons à ce niveau donc proposé à ce que ces recommandations soient approuvées et que le comité qui est déjà mis en place pour réfléchir sur le financement des partis politiques et sur la subvention de ces derniers, que ce comité puisse se pencher sur la révision de la charte et du code électoral’’ a-t-il indiqué.
Notons que ces travaux se sont déroulés dans un cadre apaisé et de dialogue franc entre les différentes parties prenantes et toujours dans un esprit de consensus, selon le président du CNDP.

Dans la même catégorie