AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

SIA 2023: Laurent Tchagba signe un protocole d’accord pour la création de plantations agroforestières


  4 Mars      44        Environnement/Eaux/Forêts (6792),

 

Abidjan, 04 mars 2023 (AIP)-Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a au nom de l’Etat de Côte d’Ivoire, signé vendredi 03 mars 2023, au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA), un protocole d’accord avec les responsables des sociétés Agro-Map et Dutch Green Business pour la mise en œuvre d’une étude de faisabilité pour la création de plantations agroforestières.

Ces parcelles sont situées dans les forêts classées de Dé (Zénoula) et de Niouniourou (Lakota) en vue de la génération de crédits carbone, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Les parties entendent collaborer dans les domaines de la protection, la restauration, la conservation des forêts en Côte d’Ivoire, la création et la gestion sylvicole des reboisements mis en place par Agro-Map.

Il s’agit également de l’aménagement des zones de forêts naturelles, la sensibilisation des communautés et des producteurs agricoles sur la politique forestière, le code forestier et le renforcement des capacités des agents du ministère sur le processus de génération du carbone et toute autre activité ayant pour but l’amélioration de l’environnement.

Les parties se sont engagées à tout mettre en œuvre pour la bonne exécution du protocole notamment respecter les termes et les délais impartis aux actions à entreprendre au titre du présent protocole qui est conclu pour une durée maximale d’un an à compter de la date de signature.

Si les résultats de l’étude de faisabilité sont concluants, cela aboutirait à la signature d’une convention de concession. Dans le même cadre, le ministre des Eaux et Forêts a échangé avec Mota-Engil Ativ, une entreprise portugaise et son partenaire Botanica, prête à investir dans la reforestation en Côte d’Ivoire.

Mota-Engil Ativ est un groupe spécialisé, entre autres, dans le domaine de la séquestration du carbone et Botanica dans l’aménagement des paysages et la gestion des pépinières.

Ces groupes voudraient s’incrire dans un partenariat de longue durée avec l’État de Côte d’Ivoire en vue d’apporter leurs expertises en terme de reforestation et de gestion de crédits carbone.
Le ministre ivoirien qui s’est rejoui de cette rencontre a instruit ses collaborateurs à l’effet de sélectionner quelques unes des 86 forêts les plus dégradées en attente de réhabilitation pour être visitées par les partenaires avant la signature des conventions.

Dans la même catégorie