MAP L’ECOSOCC de l’UA a oeuvré sous la présidence marocaine à impliquer les Organisations de la Société Civile et la Diaspora MAP Une délégation turque au Niger pour renforcer la coopération militaire et économique MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique »

Signature d’une convention pour intensifier la lutte contre les structures illégales dans le secteur de la mutualité sociale


  3 Juin      10        Santé (15595),

 

Abidjan, 03 juin 2024 (AIP)- Le président du conseil d’administration de l’Association des cliniques privées de Côte d’Ivoire (ACPCI), Dr Bassit Assad et la directrice générale de l’Agence ivoirienne de régulation de la mutualité sociale (AIRMS), Koné Colette ont signé lundi 3 juin 2024, à Abidjan-Plateau, une convention cadre pour intensifier la lutte contre les structures illégales dans le secteur de la mutualité sociale.

« Cette initiative heureuse s’inscrit dans la droite ligne de l’amélioration de la couverture santé de la population. Elle va permettre spécifiquement de lutte efficacement contre les structures illégales et la concurrence déloyale dans le secteur tout en contribuant à l’amélioration de la gouvernance du système de santé nationale », a déclaré le représentant du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Touré Laciné.

L’acte de signature, qui inclut également le Syndicat national des médecins du privé de Côte d’Ivoire, symbolise la volonté de ces organisations professionnelles de jeter les bases d’un engagement commun pour une collaboration professionnelle renforcée, structurée et régie par des règles, a indiqué Dr Bassit Assad.

« L’ACPCI a toujours pour mission de défendre les intérêts de ses membres, aujourd’hui étouffés par une concurrence déloyale de structures de santé privées qui travaillent de façon illégale. Le secteur privé accompagne le ministère de la Santé, engagé à combattre ce fléau avec la plus grande rigueur », a-t-il précisé.

La directrice générale de l’AIRMS, Mme Koné Colette, a ajouté que la signature de cet accord de partenariat marque le début d’une nouvelle étape importante pour les deux structures. En effet, a-t-elle poursuivie, la mutualité sociale offre des avantages réels à travers la couverture des risques maladies, les dépenses de santé et frais médicaux représentant souvent un budget important pour les mutuelles sociales et les mutualistes.

« Pour bénéficier d’une couverture santé optimale, il est recommandé de souscrire à une mutuelle qui assure la complémentaire de l’assurance maladie universelle », a-t-elle conseillé.

Cette convention cadre fait suite à celle signée en 2022 entre l’ACPCI et l’Association des sociétés d’assurances de Côte d’Ivoire (ASA-CI).

Dans la même catégorie