ANP Inauguration d’infrastructures, Journée « portes ouvertes » et port de toge à l’Université de Tahoua MAP L’Afrique du Sud se dote, enfin, d’une loi sur le changement climatique ANP Métiers de Pétrole : La SONIDEP offre des bourses d’études aux nouveaux bacheliers du Niger APS SENEGAL-SANTE-AFRIQUE / Un nouveau rapport souligne ”l’urgence d’intensifier les services de lutte contre le Vih” APS SENEGAL-HIVERNAGE-PREVISIONS / Orages et pluies sur la quasi-totalité du pays, à partir de mardi (Anacim) APS SENEGAL-SPORTS / Karaté : le championnat national prévu ce week-end APS SENEGAL-ETATSUNIS-ECONOMIE / Le Sénégal élabore sa politique d’économie bleue APS SENEGAL-TECHNOLOGIES / Le secrétaire d’État Ibrahima Thiam promet de mieux équiper l’ADEPME ACP Commerce extérieur: hausse de 2,33% du prix d’un gramme de l’or ACP Ouverture de la partie scientifique du «Festival Kongo River 4» à Brazzaville

Somalie: L’ONU alerte sur une situation humanitaire « grave », appelle à plus de fonds


  1 Mars      26        Alimentation (277),

 

Nations Unies (New York), 01/03/2023 (MAP)- Les Nations Unies ont mis en garde mercredi contre une situation humanitaire “grave” en Somalie, soulignant l’urgence de mobiliser des fonds supplémentaires pour faire face à la crise alimentaire dans ce pays de la Corne de l’Afrique.

“Malgré une légère amélioration par rapport aux projections initiales, la situation humanitaire en Somalie reste extrêmement grave et des résultats encore plus effroyables ne sont que temporairement évités”, a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Dans un communiqué, l’agence onusienne a relevé que l’aide alimentaire s’est considérablement accrue en 2022, passant d’une moyenne de 2 millions de personnes par mois entre janvier et mars 2022 à une moyenne de 5,4 millions de personnes par mois entre octobre et décembre 2022, notant que cette augmentation a permis d’éviter le spectre de famine dès le début de cette année.

“La famine a été évitée pour le moment, mais les besoins restent élevés et urgents, plus d’un tiers de la population du pays étant confrontée à une insécurité alimentaire aiguë et près de la moitié de la population ayant besoin d’une assistance humanitaire et de protection”, a déclaré le coordinateur humanitaire par intérim de l’ONU pour la Somalie, Magatte Guissé, cité dans le communiqué.

OCHA a fait toutefois observer que malgré l’acheminement continu de l’aide alimentaire humanitaire, les niveaux d’insécurité alimentaire aiguë en Somalie restent élevés. L’ONU estime que cinq millions de personnes encourent une situation de crise ou pire entre janvier et mars 2023.

Au moins 96.000 Somaliens sont confrontés à une faim catastrophique, selon les derniers résultats du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) publié récemment. Les niveaux d’insécurité alimentaire aiguë et de malnutrition restent élevés en raison de l’impact de cinq saisons consécutives de faibles précipitations et d’une sixième saison prévue de précipitations inférieures à la moyenne d’avril à juin, exacerbées par le conflit, l’insécurité et les épidémies, a indiqué l’agence onusienne.

Dans la même catégorie