AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan AIB Burkina/CENI : Le rapport public 2022-2023 remis au Chef de l’Etat AIB Burkina : La CIL a enregistré une centaine de plaintes en 2022, présidente AIB Burkina : IssiakaSoulama souhaite renforcer l’efficacité de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique AIB African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo AIB Le maïs n’est pas la solution à la souveraineté alimentaire, selon un agriculteur AIB Burkina/SIAEL 2024 : Des meilleurs acteurs du monde rural primés MAP 74-ème Berlinale : le documentaire ‘’Dahomey’’ de la Sénégalaise Mati Diop remporte l’Ours d’or MAP Ouganda: La Sollicitude dont SM le Roi, Amir Al Mouminine, entoure les ouléma africains, hautement saluée à Kampala ANP Projet de création de la confédération des Etats de l’AES: le M62 salue l’initiative des trois Etats du Sahel

Sommet pour la démocratie, les 29 et 30 mars en Zambie


  9 Mars      163        Evénements (533),

 

Lusaka, 09/03/2023 -(MAP)- Vingt-deux chefs d’État sont attendus au Sommet pour la Démocratie prévu, les 29 et 30 mars courant à Lusaka, en Zambie, a annoncé jeudi la Secrétaire permanente aux affaires juridiques du ministère zambien de la Justice, Mwenya Bwalya.

Co-organisé par la Zambie, le Costa Rica, les Pays-Bas et la République de Corée, le Sommet, le deuxième du genre après celui organisé par les Etats-Unis en 2021, se tiendra cette année sous le thème « Des élections libres, justes et transparentes comme fondement de la gouvernance démocratique ».

«La Zambie accueillera le Sommet de mars 2023 pour la démocratie, au regard de sa base solide en matière de gouvernance démocratique», a déclaré Bwalya. Et d’ajouter que le Sommet offrira à la Zambie l’opportunité de montrer ses acquis démocratiques et sa capacité à résoudre les différends et à respecter les droits et libertés de tous les citoyens.

Mme Bwalya a de même souligné que la Zambie est un bon exemple en matière de gouvernance démocratique et de passation pacifique du pouvoir. «Les co-organisateurs ont été sélectionnés en raison du leadership dont ils ont fait preuve au cours de l’année d’action lorsque l’initiative a été lancée pour la première fois», précise-t-on.

«Des invitations avaient été envoyées à vingt-deux pays, y compris des pays voisins tels que la République démocratique du Congo, l’Angola, le Botswana et la Tanzanie», a indiqué la responsable zambienne, assurant que les préparatifs de l’événement avaient atteint un stade avancé et que le choix du lieu et des autres logistiques pour accueillir les participants avaient été réglés.

Dans la même catégorie