ANP Niamey: Le Président de l’Assemblée nationale au chevet des victimes des manifestations de Téra ANP La République de Corée fait don de 5 véhicules, d’une valeur de 100 millions de CFA, au Niger AGP Boké-Société: Le Mérite international de la jeunesse lance le Projet-Filles, citoyennes leaders des Communautés à Tanènè AGP Guinée/Économie : Ouverture de l’atelier de restitution et de validation du PNSE des ODD AGP Mariama Sy Diallo, présidente du comité de normalisation AGP 1er Décembre, Journée Mondiale de lutte contre le SIDA INFORPRESS Covid-19/Fogo: Delegacia de Saúde estima vacinar 90% da população com duas doses até final do ano – delegada INFORPRESS Governo vai transformar a Direcção Geral do Trabalho em autoridade com maior autonomia INFORPRESS Porto Novo: Posto do Turismo enaltece “boa dinâmica” na retoma do turismo  INFORPRESS Presidente da República diz apreciar “crescimento, desenvolvimento e modernização rápida” da ilha do Sal 

Tabaski 2020 : les musulmans d’Agboville invités à consolider la cohésion sociale


  31 Juillet      68        Religion (867),

   

Agboville, 31 Juil 2020(AIP) – L’Imam central de la grande mosquée d’Agboville, El Hadj Diarra Ibrahim Kalilou a invité vendredi, la communauté musulmane du département d’Agboville à plus de tolérance et d’amour pour préserver la paix et la cohésion sociale, indispensables au vivre ensemble.

Dans sa prêche de l’Aïd El Kebir ou la fête du mouton commémorant le sacrifice d’Abraham par l’immolation d’un bélier, le guide religieux a appelé les uns et les autres a une foi qui se nourrit de tolérance et de pardon pour consolider la cohésion sociale.

Toute chose qui, selon lui, éviterait à la Côte d’Ivoire de retomber dans les crises du passé.

Outre l’Imam central, des autorités de la place, notamment le préfet de région, Sihindou Coulibali, le président du Conseil régional Dimba Pierre et SEM Aïdara Mamadou, ambassadeur de Côte d’Ivoire près les Etats-Unis, ont abondé dans le même sens.

En invoquant Allah en faveur du chef de l’Etat pour une bonne santé et pour une conduite éclairée des affaires du pays, mais surtout pour un environnement pacifique relativement à la tenue de l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Dans la même catégorie