GNA 215 suspected criminals rounded up in post bullion Van attack GNA MTN FA Cup: Hearts, Kotoko secure round of 16 berth GNA LIGUE 2 : LE GFC ET LA LINGUÈRE MÈNENT TOUJOURS LA DANSE GNA L’ASSOCIATION SAINT-LOUIS JAZZ DEVIENDRAIT AUTONOME EN SE MUANT EN FONDATION (PRÉSIDENT) APS VIEUX FARKA TOURÉ DÉCOUVRE LE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS GNA Hearts cruise into round of 16 after thumping Windy Professionals GNA Education Minister inspects ongoing projects at Cape Coast Technical University GNA Digitalisation of Banking:Fidelity chalks milestone GNA More than eight million structures listed within six days to 2021 Census GNA Assembly Member unhappy about delay in providing motorbikes

Tafiré, une ville à l’aune de l’émergence 2020 (Micro-trottoir)


  19 Avril      262        Photos (4345), Travaux publics (377),

   

Tafiré, 19 avr (AIP)- De l’avis des populations interrogées par l’AIP, samedi, le développement de la ville de Tafiré, en termes de renforcement des infrastructures de base, traduit en fait concret, de 2011 à ce jour, « l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 », une ambitieuse promesse portée par le Président Alassane Ouattara au lendemain de son accession à la magistrature suprême.

« À quelque six mois de l’échéance fixée par la Constitution, notre loi fondamentale, je peux crier haut et fort ‘Gbatounnan ADO’ (merci en langue Tagbana), car nous avons plus qu’atteint l’émergence 2020 ici, à Tafiré, nous l’avons tout simplement dépassé », a affirmé un habitant de Tafiré, Daouda Ouattara (65 ans).

Pour Sié Soro, un habitant du quartier Sossoribougou à Tafiré, l’amélioration des conditions aussi bien d’accès à l’eau potable, par le renforcement du système de fourniture d’eau à la ville, à l’éducation, avec la construction de plusieurs établissements scolaires, et à la santé, par l’amélioration de la capacité d’accueil de l’hôpital local que la sécurisation des biens et des personnes, passant par l’accès à l’électricité en milieux urbain et rural et la commercialisation des matières premières agricoles, à savoir le coton et l’anacarde, ce sont autant de réalisations qui plaident « éloquemment » en faveur de l’effectivité de l’émergence en 2020 à Tafiré.

Au lendemain de son accession à la magistrature suprême, le président de la République, Alassane Ouattara, s’est fixé l’objectif de faire compter la Côte d’Ivoire parmi les pays devant atteindre l’émergence à l’horizon 2020.

Le Président Ouattara s’est alors doté de deux plans nationaux de développement (PND), le premier allant de 2012 à 2015, et le second de 2016 à 2020, une politique globalement axée sur l’économie, les institutions et surtout le développement du capital humain et du bien-être social.

« Regardez aujourd’hui l’hôtel de ville de Tafiré et surtout la voie internationale Bouaké-Ferkessédougou, longue de 220 kilomètres, puis admirez maintenant les villes de Katiola, de Niakara et notamment de Tafiré qu’elle traverse, c’est une grandissime et extraordinaire métamorphose que nous devons au président de la République » , a fait remarquer une habitante du quartier Kafiné de Tafiré, Yvette Tortia Yéo.

Pour ces personnes, l’émergence en 2020 promise par le Président Ouattara « tire aujourd’hui toute sa substance concrète dans l’énorme progrès qu’a connu cette ville dans divers secteurs « .

C’est à juste titre que lors de la première session ordinaire de l’année 2020 du conseil municipal, tenue le 11 avril, le maire de Tafiré, Coulibaly Sounkalo dit Charles Sanga, a annoncé l’organisation d’une cérémonie publique d’hommage populaire au Président Alassane Ouattara, à l’initiative des cadres, élus du RHDP et populations de Tafiré-Badikaha-Niédiékaha.

« Un évènement populaire prévu pour le 20 août prochain, mais assujetti à la fin de la crise sanitaire aiguë due au COVID-19 », avait déclaré le maire Charles Sanga.

Dans la même catégorie