APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Tahoua : Poursuite de la visite de la Ministre de l’Education Nationale au niveau des établissements scolaires et inspections pédagogiques régionales


  5 Juin      4        Education (7289),

 

Tahoua, 5 Juin (ANP) – Poursuivant sa mission de travail dans la région de Tahoua, la Ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation, de l’Enseignement Professionnel et de la Promotion des Langues Nationales a effectué, ce mardi 4 juin 2024, une série des visites au niveau des établissements scolaires et inspections pédagogiques régionales (IPR) dans la ville de Tahoua.

Dr Elisabeth Shérif s’est successivement rendue au Lycée d’Enseignement Professionnel (LEP), au Lycée scientifique franco-arabe des filles, à l’école primaire Sabon Gari 1, à l’Ecole Normale Kaocen et à la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN).

Au Lycée d’enseignement professionnel, créé en 2012 avec un effectif de 378 élèves actuellement, la délégation ministérielle a suivi une séance d’implantation d’un bâtiment de section carrée avant de visiter la salle d’essai et des mesures des réglages et des variations de la tension de l’électricité industrielle.

Le Lycée scientifique franco-arabe des filles, qui a ouvert récemment ses portes, dispose d’une seule classe de 2nd C pour un effectif de 45 élèves dont 20 filles. La Ministre Élisabeth a encouragé cette première promotion qui a la lourde responsabilité de faire de cette école une réussite, de servir d’exemple pour les générations futures afin d’encourager l’État à continuer à créer d’autres. La délégation ministérielle a visité la seule classe de 2nd C, les dortoirs ainsi que la bibliothèque.

L’école primaire Sabon Gari 1, qui dispose de plus de 2000 élèves, a également reçu la visite de la Ministre Élisabeth. La délégation ministérielle a pu suivre plusieurs poèmes sur le système éducatif, la voie du salut, etc.

Très émue à la fin de cette première étape, la Ministre Élisabeth a exprimé toute sa reconnaissance et sa gratitude à la communauté éducative. Elle a décliné l’objectif de sa mission qui est celui de prise de contact avec la communauté éducative, recenser leurs préoccupations afin de leur trouver des solutions. La Ministre Élisabeth a également saisi cette occasion pour évoquer sa lettre de mission qui consiste à redorer l’image de l’enseignant et restaurer son autorité.

L’Ecole Normale Kaocen de Tahoua, créée en 1948 et qui dispose actuellement de 275 élèves-maîtres dont 194 filles, a aussi reçu la visite de la délégation ministérielle qui a eu une rencontre avec le staff de l’école. Au cours de cette séance de travail, la Directrice de l’Ecole Normale a fait une présentation de l’école qu’elle dirige à la délégation ministérielle.

En prenant la parole, la Ministre Élisabeth a expliqué que « si l’on veut changer l’école nigérienne, il faut aller à la fondation. Votre rôle est crucial », a-t-elle lancé à l’endroit des formateurs de l’Ecole Normale (centre de formation des enseignants du primaire, ndlr), soulignant que « nous avons passé ici pour parler de la nouvelle dynamique et vous adresser nos remerciements pour tous les efforts que vous êtes en train de fournir ».

Parlant de la qualité de l’enseignement, la Ministre a laissé entendre qu’elle repose sur le dévouement et l’engagement. Par rapport à certaines préoccupations évoquées, la Ministre a donné la parole aux techniciens pour répondre ou apporter des éclaircissements.

Enfin, la visite de la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN) a constitué la dernière étape où la délégation ministérielle a visité tous les différents services de la DREN sous la conduite de son Responsable régional.

Dans l’après-midi, la Ministre Élisabeth, accompagnée par le Gouverneur de la Région, a poursuivi ses visites au niveau des inspections pédagogiques régionales (IPR). La délégation s’est d’abord rendue à l’inspection régionale de l’enseignement général secondaire (IREGS), puis à l’inspection régionale d’enseignement primaire et préscolaire (IREPP) et enfin à l’inspection régionale d’enseignement secondaire franco-arabe (IRES/FA).

Ces différentes visites ont pour objectif de s’enquérir des conditions des préparatifs des différents examens de fin d’année, de l’expérimentation de la journée continue et de connaître les taux d’exécution des programmes.

Il faut noter que la Ministre et la délégation qui l’accompagne étaient auparavant à Sarkaké (Commune de Bambey) où il a été réceptionné un bloc de deux classes équipées avec deux latrines à cabine double construit par l’ONG Plan International pour un coût global d’environ 25 millions FCFA.

Dans la même catégorie