ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Tahoua : Première session du cadre régional de concertation sur la migration (CRCM)


  14 Mars      44        Migration (559),

 

Tahoua,14 mars (ANP) – Le Gouverneur de la région de Tahoua M.Issa Moussa a présidé ce mardi 14 mars 2023 en présence des Secrétaires généraux adjoints du gouvernorat de Tahoua. La cérémonie d’ouverture de la première session du cadre régional de concertation sur la migration (CRCM) dans la salle de réunion du gouvernorat de Tahoua.
Cette présente session vise à renforcer la coordination des interventions sur la thématique migratoire ainsi que le dialogue social et la concertation amorcés avec les principaux acteurs.Elle vise également à discuter des spécificités et défis actuels de la région dans le domaine de la migration, à renforcer la synergie entre les différents membres du cadre de concertation sur la migration au niveau régional. Il vise aussi à assurer une meilleure diffusion de l’information entre le niveau central et local et partager enfin les recommandations et les résolutions aux autorités.

Dans son allocution d’ouverture, le gouverneur de la région de Tahoua a indiqué que la session du cadre régional de concertation sur la migration revêt toute sa sagnification et retient l’attention particulière des autorités régionales.Il a rappelé que la région de Tahoua est une zone de grande tradition de migration qui se fait principalement sous deux formes, la migration interne et internationale avec une forte diaspora principalement vers la Côte.Il a souligné que la position géostratégique qu’occupe la région de Tahoua la place au cœur des réflexions des dynamiques migratoires subsahariennes.En effet, a-t-il poursuivi en se positionnant au confluent de l’Afrique centrale,et en raison des facteurs d’attraction qu’elle offre,la région de Tahoua est devenue à la fois une zone de transit pour de nombreux migrants de l’Afrique subsaharienne en quête d’un avenir meilleur vers l’Eldorado et une zone de départ pour principalement nos compatriotes en partance vers la Côte ou le Maghreb.Pour le gouverneur,les conflits et autres crises sécuritaires qui sévissent dans le Sahel ont fait de cette région une terre d’asile et de destination pour des nombreux réfugiés et demandeurs d’asile.Il a au terme de son intervention souhaité plein succès aux travaux et exprimé ses remerciements aux partenaires techniques et financiers, singulièrement l’OIM pour ses appuis inestimables entrant dans le cadre d’une bonne gouvernance de la migration au Niger.

Pour sa part, le Secrétaire général du Conseil régional de Tahoua M.Mahamadou Maliki a affirmé que le phénomène de la migration est d’actualité dans le monde entier.Il a expliqué le processus et le souci qui ont guidé la création de ce cadre de concertation sur la migration.Selon lui ,il y’a eu la création de trois cadres de concertation à Agadez, Zinder et Tahoua pour traiter des questions très spécifiques de la migration.Pour Mahamadou Maliki,ces cadres régionaux vont permettre la coordination et la synergie d’action et conduire de plaidoyer pour surmonter la situation des déplacés.Il a ajouté qu’au début c’était Tilla et Tassara , mais aujourd’hui c’est un peu partout dans la région d’où la nécessité de coordonner les actions pour que la région ne soit pas impactée.

Quant au représentant du chef sous bureau OIM de Tahoua M.Alkali Bachir Mamadou,il a rappelé brièvement le caractère important d’une bonne gouvernance migratoire à l’ère d’intégration communautaire et régionale qui accentue considérablement les mouvements migratoires , particulièrement au Niger qui se positionne comme pays de transit par excellence.Il a également rappelé que l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) accompagne le gouvernement du Niger pour faciliter la tenue des rencontres des cadres de concertation régionaux afin de renforcer la coordination et la synergie interacteurs au niveau régional à travers le projet DANIDA.Il a saisi cette occasion pour exprimer au nom de l’OIM son immense gratitude aux autorités régionales , à l’endroit de la Coopération danoise et adressé ses remerciements au nom de la Cheffe de Mission de l’OIM au Niger à Monsieur le gouverneur ses remerciements pour son engagement à relever les défis de la gestion des migrations dans la région de Tahoua.

Notons que cette session a été organisée par le cadre national de concertation sur la migration (Ministère de l’Intérieur) en collaboration avec l’OIM avec l’appui financier de la Coopération danoise et durera une journée

Dans la même catégorie