MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

Tchaoudjo/prévention des conflits et consolidation de la paix : le GF2D forme des jeunes et adolescents à Sokodé


  4 Décembre      9        Securité (2405),

   

Sokodé, 4 déc. (ATOP)– Un atelier de formation des jeunes scolaires et extrascolaires dans « La prévention de la violence et conflits, la promotion de la citoyenneté et la consolidation de la paix » a démarré, le samedi 3 décembre à Sokodé, dans la commune de Tchaoudjo 1.
Cet atelier de deux jours est organisé par le Groupe de réflexion et d’action, Femmes, Démocratie et Développement (GF2D), dans le cadre du projet « Implication des jeunes et adolescent (e) s dans la prévention de la violence et conflits, la promotion de la citoyenneté et la consolidation de la paix au Togo ».  Le projet est initié en partenariat avec le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF). Il entend « développer le pouvoir transformateur des jeunes afin d’éviter de les exposer à la manipulation des adultes et d’en faire des victimes de phénomènes de déstabilisation de la paix et de la cohésion sociale ».
La formation a pour objectif d’outiller vingt-cinq jeunes scolaires et extrascolaires des deux sexes y compris les personnes handicapées et deux encadreurs sur les droits des enfants, les violences basées sur le genre (VBG) et la lutte contre ces violences, la consolidation de la paix et le règlement pacifique des conflits. Elle vise également à outiller les jeunes et adolescent(e)s, les membres des comités consultatifs sur les attitudes pour la prévention des conflits et la consolidation de la paix. Cette session permettra aussi de renforcer la capacité des jeunes à pouvoir organiser des campagnes de sensibilisation dans leur commune.
Les bénéficiaires seront instruits sur différentes thématiques, entre autres, « Les droits humains, la typologie des violences et la lutte contre les VBG y compris les abus et exploitations sexuelles ». Ils seront également édifiés sur « La citoyenneté et responsabilité, la prévention et la résolution pacifique des conflits, la promotion des attitudes et comportements non violents ». Les participants en sauront aussi davantage sur « La recherche du vivre ensemble pour une cohésion sociale et la consolidation de la paix ainsi que sur l’art de communiquer pour un changement de comportement ».
Le secrétaire général de la préfecture de Tchaoudjo, DaroOuro-Akondo, a invité les participants à réfléchir pour une collaboration fructueuse afin de combattre les violences et conflits dans les communautés par les valeurs universelles de dignité et de protection des droits humains. « Les réflexions doivent également portées sur les stratégies de renforcement des procédures de prise en charge des victimes de violences surtout en faveur des enfants et jeunes y compris les abus et exploitations sexuelles dans le pays », a-t-il ajouté. Il a exprimé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers, particulièrement l’UNICEF, pour le soutien qu’il accorde à l’Etat et aux organisations de la société civile dans le cadre de la promotion et de la protection des droits des jeunes et des enfants.
Le directeur régional de l’Action Sociale, Ouro-AgbandaoTchabouè et le représentant du maire de la commune de Tchaoudjo 1, Traoré WangaraTchègoroba ont salué cet atelier qui vient impliquer les jeunes et adolescent(e)s comme agents de changement, de prévention de la violence et des conflits et comme promoteur de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix.
La secrétaire générale de la GF2D, Me AgueyNoussoéssi Michèle a souligné, qu’à l’issue de cette formation, « les participants seront outillés sur les attitudes à adopter afin de prévenir les conflits et consolider la paix ». Elle a rappelé aux jeunes leur responsabilité dans la prévention des conflits dans leur commune. « Votre comportement et vos actions de sensibilisation contribueront à asseoir une culture pacifique et à préserver la cohésion sociale », a-t-elle signifié.
Le projet « Implication des jeunes et adolescent (e) s dans la prévention de la violence et conflits, la promotion de la citoyenneté et la consolidation de la paix au Togo » sera exécuté également dans la commune de Tchamba 3. Il cible cinq autres communes dans les Savanes (Tône 4, Kpendjal 2, Oti 1, Oti 2, Oti-Sud 2).

Dans la même catégorie