MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

Transition énergétique: Oulimata Sarr préconise « suffisamment » de temps et de ressources financières


  1 Décembre      17        Energie (326),

   

Dakar, 1er déc (APS) – Les pays africains doivent disposer de ‘’suffisamment de temps’’ et « de ressources financières concessionnelles » pour réussir leur transition énergétique, a soutenu, jeudi, la ministre sénégalaise de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Oulimata Sarr.

« Il est essentiel que les pays africains disposent suffisamment de temps et de ressources financières concessionnelles pour réussir leur transition énergétique qui requière des investissements massifs dans différents secteurs », a-t-elle dit, citant l’énergie, la santé, l’environnement et l’agriculture.

La ministre s’exprimait lors de la troisième édition de la table ronde africaine à l’initiative de Global perspectives group (GPI) sur le thème : « Assurer une transition énergétique juste’’.

La Directrice générale de la GPI, Ingrid Hamm, et plusieurs personnalités étrangères ont pris part à la rencontre.

« Cette table ronde est une occasion de rappeler à la communauté nationale, la nécessité pour l’Afrique de mener une transition juste et équitable et est en phase avec les enjeux géopolitiques énergétiques économique de notre temps », a précisé la ministre.

Selon elle, ‘’la relance durable’’ des économies africaines a été fortement impactée par la guerre en Ukraine et ses conséquences sur les prix des denrées de première nécessité et de ressources énergétiques’’.

‘’Ces différentes crises nous rappellent l’acuité et l’urgence de trouver une réponse à la question du financement des économies africaines afin de permettre au continent de réaliser très rapidement son développement économique pour un bien être durable de ses populations’’, a-t-elle insisté.

Elle a soutenu que ‘’ce développement durable passe nécessairement par une transition énergétique juste qui permettra aux Etats africains d’utiliser les énergies de transition comme le gaz pour octroyer de l’énergie à un prix abordable à plus de 640 millions d’africains’’.

Cette solution, a-t-elle insisté, est ‘’un impératif pour un développement inclusive et en ligne avec les objectifs du développement durable de 20/30 et de l’agenda 20/63 de l’Union africaine’’.

Elle a rappelé que l’Afrique ‘’n’est responsable que de 3% des émissions, mais subit pleinement les conséquences du changement climatique. Ces dernières sont mises en évidence par la désertification, la sécheresse, les inondations, autant de fléau auxquelles nous faisons face avec des moyens limités’’.

Toutefois, la ministre de l’Economie a indiqué que cette question est ‘’une responsabilité partagée’’, d’où le plaidoyer autour des moyens.

‘’C’est pourquoi le sujet du financement constitue un volet important pour permettre à nos pays de s’adapter en investissant sur les énergies renouvelables à un prix abordables’’, a-t-elle dit.

Le Directeur général des Partenariats internationaux pour la commission européenne, Koen Doens, qui est intervenu en visioconférence, a réaffirmé la volonté de l’Europe de renforcer son partenariat avec l’Afrique.

Il s’agira, a-t-il dit, d’aider le continent à créer un cadre de coopération et atteindre les objectifs énergétiques et à stabiliser ses sources d’énergie. »

Dans la même catégorie