INFORPRESS Governo e os cabo-verdianos têm a obrigação moral de tratar bem quem escolheu Cabo Verde para viver – ministro INFORPRESS São Miguel: Secretária de Estado destaca “grande trabalho” da câmara para com pessoas mais vulneráveis INFORPRESS BCV fará de tudo para que a banca financie a actividade económica no quadro da pandemia – Governador ABP Gouvernance / « Si j’étais maire, j’allais applaudir la réforme introduite dans le secteur de la décentralisation », dixit Daniel Valère Sètonnougbo ABP Gouvernance / La gestion des services de l’état civil au menu des échanges à Malanville ABP Institutions / La loi portant loi de finances rectificative 2021 adoptée à l’Assemblée Nationale ABP Football / Les Ecureuils dames séniors défient leurs homologues du Burkina-Faso ce jour ABP Gouvernance / L’importance du permis de construire exposé à la CAD Alibori ABP Santé / « La pression a totalement diminué », dixit Jean Yaovi Daho ABP Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo déplore le faible taux de ressources mobilisées et appelle à corriger le tir à Sakété et Pobè

Transport maritime : « la Covid est venue accélérer les projets de transformation des compagnies maritimes », souligne le DG de CMA CGM Côte d’Ivoire


  8 Octobre      39        Economie (13402),

   

Abidjan, 8 oct 2020 (AIP)- Le directeur général de CMA CGM Côte d’Ivoire, Hervé Zongo, a pris part à la 2e émission des AfricaDev sessions, cycle d’émissions et de débats en ligne du Club Afrique développement du Groupe Attijariwafa bank dédiés aux préoccupations des entreprises africaines aux côtés du directeur en charge des Infrastructures et de l’Energie à l’Union Africaine, M. Cheikh Bedda, et du directeur général du port autonome de Douala, M. Cyrus Ngo’o.

Les questions abordées à cette occasion, selon un communiqué transmis, mercredi, à l’AIP, sont comment les acteurs du transport et de la logistique reconfigurent leurs actions en faveur des entreprises, développement du commerce intra-africain en période de crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus.

M. Zongo a ainsi expliqué qu’au niveau mondial, la Covid est venu accélérer les projets de transformation des compagnies maritimes.

« Les défis étaient énormes car l’échange bl (ndlr : bon de livraison) reste un document de transaction financière qui ne peut être dématérialisé en un claquement de doigt. Aujourd’hui, le bl est utilisé comme un document de tierce détention, un document de crédit documentaire et de gage dans certains marchés. Des compagnies comme CMA CGM ont vite réagi et aujourd’hui un client à travers l’agence digitale peut faire 100% de ses opérations en lignes sans se déplacer », a-t-il poursuivi, précisant qu’il s’agit là d’une avancée considérable.

S’agissant de l’Afrique et compte tenu du développement des plateformes mobile money et services financiers en cours, la compagnie envisage la mise en place de bornes d’échanges digitales permettant « de gagner du temps en ne passant pas par la case armateur sauf en cas de litiges. Durant la crise, nous avons pu servir 100% de nos clients à distance sans que cela ne perturbe les opérations du client », a ajouté le directeur général.

«La Covid nous a permis d’accélérer rapidement les offres door to door à nos clients, et le marché a bien réagi. Par exemple, une compagnie maritime était capable de proposer des solutions par voie aérienne à ses clients qui avaient des urgences lorsque les usines se sont bloquées et que ces derniers recherchaient des solutions chez d’autres fournisseurs qui avaient de la disponibilité. C’est pourquoi vous entendrez de plus en plus parler de logistique 4 PL, 5 PL… ».

S’agissant des flux intra-régionaux, « en Afrique, nous observons avec la plus grande attention les décisions des autorités sur la transformation des matières premières localement, la mise en place d’unité de production de produits finis… Cela pourrait aussi augmenter les échanges commerciaux intra Afrique et emmener les acteurs à revoir les rotations», a affirmé M. Zongo.

Dans la même catégorie