ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

UEMOA-Titres : vers la mise en place d’une plateforme de transaction sur le Marché secondaire


  25 Janvier      63        Economie (21486), Finance (1512),

 

Dakar, 25 jan (APS) – L’UMOA-Titres envisage de mettre en place une plateforme de transaction sur le marché secondaire au regard des nombreuses mutations en cours dans le secteur bancaire et financier caractérisé par le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, a-t-on appris de son directeur général adjoint chargé de l’intérim.

Selon Balassi Ouattara, les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent au secteur bancaire et financier l’opportunité de se réinventer.

« Il nous semble que le développement des nouvelles technologies constitue pour le secteur bancaire et financier une opportunité pour se réinventer et d’améliorer la relation clientèle », a déclaré M. Ouattara, à l’ouverture de la 5ème édition des rencontres du marché des titres publics (du 24 au 26 janvier).

Il considère que le secteur bancaire et financier ne peut se réinventer « qu’en élargissant la base des investisseurs, à travers l’accès à une gamme de services et de produits financiers qui sont adaptés à cette clientèle-là ».

Pour ce faire, souligne M. Ouattara, « la rénovation des canaux de distribution des instruments financiers ainsi que les infrastructures de marchés doivent être en parfaite symbiose avec les évolutions technologiques ».

Il affirme que l’agence UMOA-Titres, en charge de la gestion et de la promotion des titres publics de la zone UMOA, est engagée « à mettre à la disposition des investisseurs une plateforme de transaction sur le Marché secondaire », en vue de faciliter la découverte des prix et des offres.

Axées sur les enjeux et défis du marché de la dette souveraine, « les rencontres du marché des titres publics » interviennent dans un contexte marqué de plus en plus par la raréfaction des ressources concessionnelles.

Au fil des années, a relevé Banassi Ouattara, le marché des titres publics est devenu une alternative crédible aux autres sources de financement.

Si en 2001, le volume d’émission dans la zone était de 43 milliards de franc CFA, en 2007, il est passé à 330 milliards de franc CFA.

A en croire le directeur adjoint chargé de l’intérim de l’UMOA-Titres, les résultats ainsi atteints l’ont été grâce aux efforts de structuration du marché avec l’adoption de textes législatifs.

Dans la même catégorie