APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population APS ZIGUINCHOR : DEUX MILITAIRES ET UN REBELLE TUÉS DANS UN ÉCHANGE DE ‘’COUPS DE FEU’’ AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma ANP Diffa : 1ère session ordinaire de la Commission Consultative Régionale de l’Administration Territoriale (COCOCRAT) AIP Les sapeurs-pompiers militaires initient une opération ‘’coup de balai’’ à Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Moussa Sanogo présente les projets du métro d’Abidjan et du barrage de Singrobo-Ahouaty aux députés APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN APS A COALITION BUNT BI MAJORITAIRE À RANÉROU FERLO (RÉSULTATS PROVISOIRES)

UGB : L’UFR S2ATA LANCE LA RÉVISION DES MAQUETTES DE LA LICENCE ET DU MASTER DE LA SECTION ÉLEVAGE


  29 Novembre      34        Agriculture (2526),

   

Saint-Louis, 29 nov (APS) – L’Unité de formation et de recherches(UFR) des sciences agronomiques, de l’aquaculture et des technologies alimentaires de l’Université Gaston Berger a lancé la révision des maquettes de la licence et du master de sa section productions animales et élevage lors d’un atelier ouvert ce lundi à Saint-Louis, a constaté l’APS.

Selon M. Faroukh Niasse, directeur adjoint de cette UFR, ‘’après dix ans d’existence, la révision de la maquette de formation est ressentie comme une nécessité afin de l’adapter au système Licence master doctorat (LMD)’’.

Il y a également que les feedbacks recueillis auprès des utilisateurs de nos produits ont émis certaines observations que la nouvelle maquette devrait prendre en charge, a ajouté M. Niasse. Il signale que pour une Unité d’enseignement, les nouveaux textes fixent les limites à six crédits alors qu’il en existe certaines qui atteignent 14 crédits.

Cet atelier regroupe durant trois jours des professionnels du milieu, des enseignants et étudiants de l’UGB et d’ailleurs, a expliqué le chef de la section élevage, M. Nicholas Diouf.

Par ailleurs, il met l’accent sur le bon comportement de leurs produits sur le marché de l’emploi.

‘’Nos produits s’insèrent bien sur le marché de l’emploi et les critiques que nous enregistrons vont dans le sens d’une meilleure prise en compte du volet santé’’, renseigne M. Diouf, notant que ‘’le volet production occupe davantage les formateurs’’.

Cette UFR veut réviser sa maquette pour s’adapter au nouveau contexte marqué par le système LMD. Elle a formé 150 étudiants environ en 10 ans d’existence.

Dans la même catégorie


Article

  23 Janvier     8

Article

  22 Janvier     21

Article

  20 Janvier     7

Article

  20 Janvier     14