ANP MSF appuie le ministère de la Santé Publique pour soutenir les populations de Madarounfa et Dan Issa (Maradi) MAP Ouverture à Marrakech de la 2ème édition du Gitex Africa MAP Élections générales en Afrique du Sud : Les protagonistes MAP Nairobi : ouverture des Assemblées annuelles 2024 de la BAD MAP Le président de la Commission de la CEDEAO plaide pour l’unité face à la menace de l’insécurité MAP Les Sud-africains votent dans l’espoir d’un changement ANGOP Mondial de Futsal : L’Angola croise l’Afghanistan lors de la première journée ANGOP Le Chef de l’État aborde la coopération économique avec la Turquie ANGOP L’Exécutif angolais investit plus de 106 millions d’euros dans le barrage de Matala ANGOP L’Angola absent de la liste des pays avec une crise alimentaire aiguë

UN ATELIER DE RESTITUTION DU RAPPORT DE MONITORING DES POLITIQUES PUBLIQUES A VOGAN


  8 Septembre      110        Politique (25629),

 

Vogan, 8 sept. (ATOP) – Le Conseil National de la Société Civile du Togo (CNSC-Togo) a organisé, le mardi 8 septembre à Vogan, un atelier de restitution du rapport de monitoring des politiques publiques en lien avec les besoins des femmes et personnes vulnérables.

Financée par le Programme de consolidation de l’Etat et du monde associatif  (Pro-CEMA), cette rencontre se situe dans le cadre du projet « Appui-Accompagnement des Communes en Gouvernance et Stratégies de Développement Local ».        Elle a pour finalité de porter à la connaissance des autorités locales, des membres du cadre multi-acteurs et des agents de développement, le rapport d’un mois de monitoring portant sur des constats faits dans la gestion de la commune Vo1. Il s’agit également d’échanger sur le rapport de monitoring afin de le parfaire.

Au cours des travaux, les participants ont examiné, point par point ce rapport. Ces points sont relatifs aux besoins des femmes dans cette commune, aux prévisions d’investissement pour les femmes et les groupes vulnérables, à la méthodologie appliquée pour la conduite du monitoring, à la présentation et l’analyse des politiques publiques communales en vigueur, et à l’évaluation des politiques publiques.

Les participants ont ensuite recommandé l’instauration d’un cadre de collaboration et d’échanges entre la mairie et les citoyens pour une meilleure efficacité du système de communication de la mairie. Ils ont demandé également la création d’un cadre de concertation plus dynamique avec les différentes couches socioprofessionnelles et les acteurs locaux (CVD, associations de la chambre des métiers, chefferie traditionnelle, les ONG) avec une forte représentation des femmes ; la diversification des moyens de communication avec accent sur les réseaux sociaux ; la mise en place d’un bureau du citoyen. L’assistance appelle à l’implication de l’équipe de monitoring dans les activités du projet de la mairie et la capitalisation des intérêts et besoins des femmes dans la formulation des projets de développement. Elle a lancé un appel aux citoyens et associations de femmes pour qu’ils soient mobilisés pour être un relai des informations de la mairie au sein de les populations surtout celles en lien avec leurs droits et devoirs en matière de participation au développement de leurs localités, dans le contexte de la décentralisation.

Ouvrant les travaux, le 1er adjoint au maire de Vo 1, Amévi Assigbley a salué cette initiative qui cadre avec les priorités de la commune et demeure une expérience enrichissante pour la population du milieu. Il a exhorté les participants à un travail plus consistant qui aiderait au développement harmonieux de leur commune en particulier et des trois autres communes de la préfecture en général.

La chargée des questions de monitoring des politiques publiques à la CNSC-Togo, Alice Goza a indiqué que cette activité vise à suivre les politiques qui sont mises en œuvre au niveau communal et qui tiennent compte des besoins des femmes et des personnes vulnérables d’une part et d’autre part à faire des recommandations à la mairie en matière des perspectives. Elle a rappelé les grandes lignes dudit projet d’un an avant de remercier les autorités locales et la population de la commune Vo1 pour leur disponibilité et leur participation  au projet.

Mme Goza  a convié la population à s’impliquer dans le développement de la commune et à respecter les consignes sanitaires afin de stopper la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19) au Togo.

Dans la même catégorie