MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Un festival pour appeler à une prise de conscience sur la culture florale ouvert mardi à Abidjan


  31 Mai      69        Environnement/Eaux/Forêts (6776),

 

Abidjan, 31 mai 2023 (AIP)- Le directeur de cabinet au du ministère des Sports, Serges Koutouan,  a procédé, mardi 30 mai 2023, à la Bibliothèque nationale d’Abidjan-Plateau, à l’ouvert du Festival Eden fleur (FEF) censé appeler à une prise de conscience sur la culture florale.

Ce festival, qui s’étendra sur trois jours, est une initiative de l’ONG Eden Art présidée par Danielle Kodo. Il a pour objectifs d’inciter les populations à s’approprier la culture florale et contribuer à la préservation ainsi que la protection des espèces végétales, des plantes florales de façon spécifique, et des espaces verts dans les différents milieux de vie.

M. Koutouan, représentant Paulin Claude Danho en tant que président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), a félicité l’ONG pour cette initiative qui entre dans la lutte contre le réchauffement climatique dont l’Afrique, aux dires de nombreuses nations, représentent un espoir de « salut pour l’humanité ».

« Je voudrais inviter tous les Ivoiriens à s’investir dans la culture florale parce que cette culture nous permettra non seulement de vivre longtemps, d’avoir une très bonne santé, parce que les fleurs auront un impact positif sur leur santé. Je lance un appel pour que tout le monde puisse s’abonner à la culture florale pour qu’on ait un bel environnement », a-t-il exhorté.

La commissaire générale du FEF, Danielle Kodo, a souhaité le soutien de toutes les populations, les décideurs à une mutualisation des forces pour la mobilisation et la sensibilisation en vue d’amener le grand public à intégrer l’amour floral dans leur environnement.

Conformément à l’actualité du moment, à savoir celle de 2023 décrétée « année de la jeunesse » par le président de la République, Alassane Ouattara, elle a demandé à la jeunesse de s’intéresser au domaine des fleurs parce que c’est un secteur qui peut leur garantir une insertion socio-professionnelle réussie.

« Notre jeunesse est un peu désorientée, pour peu, ils sont énervés. En leur inculquant la culture florale, c’est l’amour, l’amour d’eux-mêmes, l’amour de leur nation et l’amour de tous ceux qui autour. D’où ne pas détruire l’environnement mais en faire un métier générateur de revenus parce que c’est un secteur pourvoyeur d’emplois », a souligné Mme Kodo.

Au nombre des activités phares prévues à ce festival, figurent des expositions-ventes de plantes florales naturelles et artificielles ainsi que de produits artisanaux et industriels inspirés de la fleur, des communications de sensibilisation sur la promotion de la culture florale, des séances d’information sur les opportunités d’emplois pour la jeunesse dans le secteur, des ateliers d’initiation à l’art floral et au bricolage.

Dans la même catégorie