MAP L’action du PAP doit être tournée vers les résultats pour relever les défis de l’Afrique (Charumbira) MAP Les Emirats arabes unis accordent 25 millions USD au PAM pour des actions humanitaires au Soudan MAP Sénégal: appel à la prévention suite à la detection de cas positifs au Coronavirus sur des pèlerins MAP Le Maroc remporte le Championnat d’Afrique de beach-volley et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 MAP Rwanda: un mort dans une bousculade en marge d’un meeting électoral de Paul Kagame Niger : Une attaque fait un mort, un blessé grave et des otages dans le Nord (Intérieur) MAP Le CPS de l’UA insiste sur l’enregistrement des réfugiés afin d’améliorer la prise de décision sur leur situation et l’efficacité des actions humanitaires en Afrique ACI Congo/Musique: Sortie du single « Bu diama ntangu » de Ladis Arcade Mboungui ANP Début des examens du CFEPD Session 2024 : Plus de 400.000 candidats en lice ANP Le secteur des ONG et Associations de Développement a mobilisé plus de 150 milliards F CFA en 2023 au Niger (Ministre)

UN MOUVEMENT VEUT PARTIR DES QUARTIERS POUR RENDRE KAOLACK PLUS PROPRE


  29 Février      61        Environnement/Eaux/Forêts (6676),

 

Kaolack, 29 fév (APS) – Le mouvement ATAK (« And Taxaawu Kaolack ») a lancé samedi une opération destinée à transformer le visage de la capitale du Saloum, en amenant ses habitants à contribuer à la propreté de leur ville en partant de leurs quartiers.

Une action de nettoiement « Set Setal » lancée à Sara Ndiougary, dans la commune de Kaolack, a marqué le démarrage à cette opération intitulée « Bey si sa weewou tank ».

Elle vise à « changer radicalement la face hideuse que présente hélas la ville de Kaolack, pour la transformer en une ville verte et propre en commençant par nos quarter respectifs », a dit le président du mouvement ATAK, Mamadou Diallo.

« Pour ce faire, outre nos moyens personnels, nous disposons d’un réseau de partenaires internationaux prêts à nous aider pour cette noble ambition », a ajouté M. Diallo, par ailleurs opérateur économique.

Selon lui, l’objectif visé est d’insuffler chez les populations la culture de la propreté en leur offrant l’appui nécessaire pour les amener à atteindre cet objectif.

Il a invité autorités et autres bonnes volontés à contribuer à la perpétuation de cette initiative dans leurs quartiers pour une meilleure synergie d’actions, en vue de faire de Kaolack une ville plus propre.

Le mouvement ATAK est né de la rencontre d’hommes et de femmes désirant donner « un nouvel élan » à leur engagement en faveur de leur ville natale, selon M. Diallo, qui a initié cette démarche de proximité.

Dans la même catégorie