MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection marocaine féminine de football confirme face à son homologue tunisienne (4-1) MAP Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel) MAP La méningite tue au moins 20 élèves dans le nord-est du Nigeria MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection nationale féminine de football bat son homologue tunisienne (4-1) et se qualifie au 4è et dernier tour AIP François Olivier Gosso nommé directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau et de l’assainissement AIP Le ministère des Affaires étrangères s’investit pour une mise en œuvre optimale de son budget 2024 AIP Lutte contre le paludisme: vers la consolidation des résultats de 2023 dans l’Indénié-Djuablin AIP Des experts en génie civil s’inspirent de l’expérience du LBTP en matière de revêtements routiers AIP Valentine’s day : les participants instruits sur l’harmonie dans le couple lors de la 2ème édition

Un programme d’urgence de construction de 25 000 logements sociaux annoncé à Abidjan et à l’intérieur du pays


  27 Janvier      394        Economie (20566),

 

Abidjan, 27 jan 2023 (AIP)-  Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Koné Bruno, a annoncé un programme d’urgence de construction de 25 000 logements sociaux à Abidjan et à l’intérieur du pays, jeudi 26 janvier 2023, lors d’un déjeuner de presse au siège du Patronat sis à Abidjan-Plateau.

Selon M. Koné, 20 000 logements seront construits à Abidjan et 5000 à l’intérieur du pays précisément à Yamoussoukro, Bouaké, San-Pedro et Korhogo en immeuble collectifs dont 50% en location-vente, 20% en location simple et 30% en achat direct.

L’objectif de ce  programme d’urgence de construction est de donner une plus grande visibilité (réalisation « intramuros ») au programme des logements sociaux et d’atteindre plus efficacement la cible réelle de ce programme notamment les personnes éprouvant des difficultés à accéder dans les conditions normales à un logement décent.

La phase pilote de ce projet portera sur environ 8820 logements dont 6480 à Abidjan, 420 à Yamoussoukro, 960 à Bouaké, 480 à Korhogo et 480 à San-Pedro. Les études nécessaires à la réalisation de cette phase pilote ont été achevées en 2022 (Plans types, Etude d’impact environnemental et social, Plan d’aménagement,…) avant le début effectif des travaux en 2023, a-t-il indiqué.

Koné Bruno a présenté plusieurs réformes en vue de redonner une nouvelle dynamique à la politique du logement social en Côte d’Ivoire et relever le défi de la construction de 30 000 logements sociaux par année.

Il s’agit de la transformation de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (SICOGI) en une Société d’Etat dénommée Agence nationale de l’habitat « ANAH » dont la mission est de favoriser l’accès aux logements à des coûts d’acquisition ou de location compétitifs à tous les ménages et de veiller à l’amélioration et à l’entretien du cadre de vie.

De la création du Fonds de garantie du logement social (FGLS), chargé de financer les activités de l’ANAH, de faciliter les conditions d’accession au crédit-acquéreur aux couches sociales les plus défavorisées et de contribuer au financement de toutes les actions favorisant le développement de l’habitat social.

D’autres réformes portant sur la recapitalisation de la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) ont été engagées. La stratégie de la banque sera orientée vers le financement de l’immobilier de façon à combler le déficit structurel en logements. Une taxe parafiscale sur certains matériaux de construction (ciment, fer à béton et marbre) sera instaurée en vue de mobiliser les ressources dédiées au financement de la politique du logement social.

Dans la même catégorie