MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique AIP SIA 2024 : Laurent Tchagba tisse un partenariat solide avec l’ONF de France pour la restauration du couvert forestier AIP La JCI « Abidjan soleil » place La 4è édition de Women’s day sous le signe du leadership féminin en entreprise MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes

Un projet destiné à faciliter l’accès des soins de santé aux albinos remporte le hackathon e-santé 2023


  8 Décembre      83        Santé (15234),

 

Abidjan, 8 déc 2023 (AIP) – Le projet du groupe 3 de la 5ème édition du Diplôme Interuniversitaire (DUI) en e-santé, visant à faciliter l’accès des soins de santé aux personnes atteintes d’albinisme, a remporté jeudi 7 décembre le prix du meilleur projet du hackathon e-santé 2023, au terme d’une compétition avec six autres projets présentés par des professionnels de la santé et du numérique.

Cette compétition a été organisée dans le cadre de la 5ème édition du DUI-e santé créée par l’université des sciences techniques et des technologies de Bamako, en collaboration avec les universités Cheikh Anta Diop de Dakar, Félix Houphouët-Boigny Cocody-Abidjan et la fondation

Pierre Fabre.

Une cinquantaine de professionnels, en provenance de 13 pays africains francophones et du Maghreb, se sont retrouvés à Abidjan du 4 au 7 décembre 2023 pour compétir à partir de projets académiques se rapportant aux nouveaux métiers de la santé, dont la santé digitale et ses métiers connexes, notamment la télémédecine, téléconsultation, télédiagnostic et télésurveillance.

Le groupe lauréat a proposé le projet « Equal B », axé sur la santé pour tous, spécifiquement pour les personnes atteintes d’albinisme. Ce projet vise à lutter contre les difficultés d’accès aux soins des personnes souffrant d’albinisme. « Nous avons formulé ce projet qui utilise le digital pour combler les écarts et leur donner un meilleur accès aux soins », a expliqué le président du groupe, le Dr Roméo Togan.

Le projet permet d’identifier ces personnes, de les cartographier, de recenser leurs besoins, de les informer et enfin de diriger les interventions vers elles.

Les critères qui ont milité en faveur de ce projet sont, entre autres, sa faisabilité, l’innovation qu’il apporte, le fait qu’il soit la mise en pratique de la théorie apprise lors des apprentissages, sa cohérence, sa capacité à être bancable, ainsi que l’implication du métier (dans le domaine de la santé) dans la mise en œuvre du projet, a souligné le coordinateur général du DUI e-santé, Bagayoko Cheik Oumar.

En fin de compte, le concept e-santé vise à instaurer une égalité des soins avec les nouveaux métiers issus de la santé digitale, a relevé le président du jury, Aka Joseph.

La création de ce diplôme DUI e-santé vise à développer le savoir-faire dans l’utilisation de la e-santé pour améliorer la prise en charge des patients, le pilotage de la santé publique, l’équité d’accès aux soins et l’optimisation des dépenses de santé. Le but est de faire émerger des innovations alignées sur les stratégies de santé des pays, de cultiver des compétences pour un développement cohérent, harmonieux et durable de ces outils innovants au bénéfice des populations

Dans la même catégorie