AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONS rassure sur le bon déroulement des travaux de la pelouse du stade de Yamoussoukro AIP La CEI évalue le projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire avec ses partenaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La CEI, le PNUD et leurs partenaires évaluent le projet d’appui aux élections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Centre de documentation et d’information de l’OMS inaugurée AIP Eliminatoires Mondial 2022/ La Côte d’Ivoire choisit le Bénin pour accueillir ses prochaines rencontres APS LE SÉNÉGAL VEUT AUGMENTER L’APPORT DE LA FILIÈRE SALINE À SA CROISSANCE ÉCONOMIQUE GNA Corporate governance critical for Africa’s future GNA GTA expectant of significant domestic tourism growth amidst COVID-19 GNA Speaker Bagbin launches second edition of Inter Schools Public Speaking Competition GNA Cancer patients urged not to lose hope in fighting the disease

Un projet pilote pour favoriser le retour des jeunes à la terre à Tiassalé


  19 Juillet      118        Société (35777),

   

Abidjan, 19 juillet (AIP)- L’État de Côte d’Ivoire, dans le cadre du Contrat de désendettement développement (C2D), a initié à Tiassalé un projet pilote d’insertion des jeunes agriculteurs dans la production de banane dessert dans le village de Kanga Nianzé, dans la commune de Ndouci, dans l’Agneby-Tiassa.

Ce projet qui bénéficie de l’appui de l’Union européenne a débuté effectivement en mai 2018 et est mis en œuvre par 10 jeunes dont une femme, sur une parcelle de 176 ha.

Ces jeunes, sélectionnés parmi une centaine de candidats, bénéficient de l’assistance technique de la Société d’études et de développement de la culture bananière (SCB) qui est un partenaire privilégié au projet.

Ainsi, la SCB assure l’encadrement au niveau commercial, apporte l’assistance technique indispensable et les intrants agricoles durant une période de cinq ans. Elle réalise également le traitement phytosanitaire de la parcelle avec un moyen aérien pendant cette période, a expliqué Kouakou Kouakou Félix, président du comité de gestion de la Scoops-Banasud (coopérative créée en août 2018 pour gérer la plantation).

En attendant l’autonomie de la Scoops- Banasud, sa production de bananes (d’environ une tonne à l’hectare par semaine) est achetée entièrement par la SCB selon un contrat bord station qui lie les deux structures. Conformément à ce contrat, la SCB forme les planteurs aux techniques de négociation et de commercialisation sur le marché international. D’ici là, les 10 planteurs font le management des 232 travailleurs permanents ainsi que de la centaine de prestataires et gèrent la plantation.

Ce projet pilote de « plantation clé en mains » a retenu l’attention du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, qui effectue ce vendredi une visite sur le site dans le cadre des 8èmes journées de l’administration agricole délocalisées (JAAD).

KD/kp

Dans la même catégorie