GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty ACI L’exposition-vente des produits ‘’made in Congo’’ prévue pour juillet prochain GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA GSS to conduct next nationwide survey on Firms in 2023 GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards ACP De Lubumbashi, le Premier ministre SamaLukonde décrète trois jours de deuil national

UN SPÉCIALISTE PLAIDE POUR LA PRISE EN COMPTE DES ÉVOLUTIONS DES MÉTIERS ET PROFESSIONS


  18 Mai      16        social (248),

   

Saly-Portudal (Mbour), 18 mai (APS) – Le secrétaire administratif permanent du Conseil du travail et du dialogue social (CTDS) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Birane Thiam, mise sur l’actualisation des conventions collectives pour une amélioration des conditions de travail prenant en compte la réalité des métiers et professions dont la plupart ont connu « des évolutions considérables ».

Selon M. Thiam, l’actualisation des conventions collectives pourrait contribuer à améliorer les conditions de travail au sein de l’UEMOA, tout en prenant en compte la réalité des métiers et professions dont la plupart ont connu des « évolutions considérables ».

Il s’exprimait mardi à l’ouverture des travaux de la vingt-sixième assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social (HCDS), qui se tient à Saly-Portudal (Mbour, ouest).

« La poursuite des activités de formation et de renforcement des capacités des acteurs sociaux et particulièrement dans les entreprises est nécessaire dans la promotion des compétences et aptitudes au dialogue. Elle contribue à instaurer un dialogue social de qualité », a relevé Birane Thiam.

Dans cette perspective, a ajouté M. Thiam, la représentativité des organisations est autant utile à l’approfondissement de la démocratie sociale qu’à la poursuite des concertations sociales.

Il a de même insisté sur la nécessité de promouvoir le dialogue social dans les fonctions publiques, en vue d’ »instaurer un système de négociation collective et des cadres sectoriels de dialogue social pour prévenir les conflits surtout dans les secteurs dits conflictogènes comme l’éducation et la santé ».

En plus de ces points, « nous estimons également que la promotion du travail devrait être un objectif constant à poursuivre en tenant compte aussi les préoccupations actuelles comme la violence au travail, les questions relatives à la sécurité santé au travail, l’endettement des travailleurs, l’emploi vert et l’accès à l’habitat qui est le rêve de chaque individu », a-t-il détaillé.

Dans la même catégorie