MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

Une conférence sur le financement du numérique prévue en marge du Salon Osiane


  29 Avril      6        Innovation (69),

   

Brazzaville, 29 Avril (ACI) – Une conférence sur le financement du numérique et de l’innovation est prévue en marge du Salon Osiane organisé du 27 au 30 avril à Brazzaville, dans le but de renforcer le rapprochement des acteurs des écosystèmes numériques et financiers et de soutenir la mise en œuvre des projets ou initiatives intégrateurs.

Dans un communiqué de presse lu par la coordonnatrice dudit salon, Mme Rose Marie Odette Ovaga Opa, il a été dit que cette conférence bénéficie du soutien du cabinet d’audit Deloitte, avec la participation de la Banque européenne d’investissement et d’autres institutions.

De même, elle a annoncé la tenue, la 2ème année consécutive, du Forum sur le Peering en Afrique centrale (Fpac), qui va réunir des experts de l’écosystème du Peering de la sous-région et d’ailleurs.

Cet événement va se focaliser sur la protection des données, la création et la distribution des contenus Internet et sur la manière de créer et de maintenir les communautés techniques, indique ledit communiqué.

Organisé par la communauté du Peering en Afrique centrale, avec l’appui de l’Internet Society, le forum débouchera sur des recommandations concrètes, en vue d’une infrastructure Internet plus stable et plus sécurisée en Afrique centrale, précise le document.

Dans la même catégorie