APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Une délégation du FPI chez Affi N’Guessan pour lui traduire sa compassion


  5 Janvier      25        Société (31847),

   

Abidjan, 05 jan 2020 (AIP)- Une délégation conduite par le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, Gbgabo ou rien (GOR)), Assoa Adou, s’est rendu lundi 04 janvier 2020 à la résidence du président du FPI, Pascal Affi N’Guessan, pour lui traduire sa compassion après sa relaxe.

« Nous sommes en Afrique et notre frère a souffert. Tout le monde a suivi les évènements qui ont éclaté ici depuis le 7 août 2020. Le frère Affi N’Guessan a été arrêté et emprisonné. Dans de telles circonstances, il est bon dès qu’il sort, de courir voir s’il se porte bien et lui manifester notre compassion (…)», a déclaré Assoa Adou.

Pour le secrétaire général du FPI, tendance GOR, l’idée d’avoir à l’avenir des rencontres de rapprochements entre les « frères » d’hier, n’est pas à exclure. « C’est une visite de compassion. On est ici pour soutenir un frère (…). Nous sommes frères et on échange tout le temps. A n’importe quel moment, si l’occasion se présente on peut se rencontre », a-t-il indiqué.

Affi N’Guessan a été arrêté début novembre. Il est sorti de prison le 30 décembre et placer sous contrôle judiciaire pour des faits en lien avec le mot d’ordre de désobéissance civile dénonçant le 3ème mandat du président Alassane Ouattara et la création d’un conseil national de transition (CNT).

(AIP)

gak/tm

Dans la même catégorie