AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

Une étude souligne la nécessité d’introduire l’éducation environnementale dans les curricula


  15 Mars      21        Education (7291),

 

Dakar, 14 mars (APS) – Une étude menée par la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), en partenariat avec d’autres partenaires, considère que le contexte est aujourd’hui opportun pour l’introduction des ‘’questions environnementales dans les enseignements apprentissages de manière beaucoup plus pointue, notamment les changements climatiques et leurs incidences’’.

‘’Le moment est favorable pour introduire les questions environnementales dans les enseignements-apprentissages de manière beaucoup plus pointue, notamment les changements climatiques et leurs incidences’’, a déclaré Cheikh Tidiane Aw, chargé de programme à la Cosydep, lors d’une rencontre de restitution des résultats d’une étude intitulée ‘’Etat des lieux des enjeux de l’éducation au développement durable en Afrique de l’Ouest à partir des exemples du Sénégal et du Togo’’.

L’étude a été réalisée par le partenariat ‘’Enjeux de l’Education à l’environnement et au développement durable (EEDD) notamment en Afrique de l’Ouest : Exemple du Sénégal et du Togo’’. Ce partenariat a été mis en place par les coalitions éducation de la France, du Togo, du Sénégal et l’organisation Planète urgence. Il s’est agi, à travers cette étude, de mieux comprendre l’état des lieux à l’école et proposer des pistes de réflexion, des recommandations et des pratiques pour répondre à ces enjeux.

Cheikh Tidiane Aw souligne que l’étude menée auprès des enseignants, des institutionnels et des organisations de la société civile OSC montre que ‘’l’éducation environnementale doit être une matière à part entière à prendre en compte dans le cadre de la réforme des curricula engagée par les autorités’’.

Après une incursion dans la thématique en 2012 avec la réalisation de la cartographie des inondations en milieu scolaires dans la région de Dakar, dit-il, ‘’la coalition a pris l’option de faire de l’EEDD une priorité’’.

C’est la raison pour laquelle que la Cosydep et ses partenaires ont mené cette étude dans 13 régions. Elle doit selon lui permettre de jeter les bases des actions futures de la coalition. Il a toutefois rappelé que le système éducatif n’était pas bien préparé à faire face aux changements climatiques.

‘’Les enseignants ne sont pas toujours bien informés des initiatives prises par le gouvernement avec un déficit d’informations et de formation, mais des initiatives sont prises au niveau des écoles avec un intérêt de plus en plus soutenu des élèves pour les questions environnementales’’, a-t -il relevé.

L’étude a montré que ‘’ d’une manière générale, les enseignants recommandent que l’éducation environnementale soit une discipline à intégrer dans le programme, à un moment où il est question pour la tutelle d’aller vers la révision des curricula’’, a relevé M. Aw. ‘’Il y a l’envie, la volonté, il manque souvent les moyens et l’accompagnement nécessaire, pour que l’éducation environnementale et le développement durable puissent figurer en bonne place dans le programme d’enseignement’’, a-t-il fait remarquer.

Il rappelle qu’il existe au niveau des gouvernements scolaires, un ministère chargé de l’environnement avec des activités de reboisement, de nettoiement, des sorties pédagogiques et des champs écoles dans certains établissements.

L’idée, à travers les résultats de l’étude, est de ‘’promouvoir une meilleure prise en compte de l’éducation environnementale dans les curricula et programmes d’éducation avec une attention particulière à la sensibilisation des enfants de manière plus pédagogique sur la déforestation, le réchauffement climatique’’.

Il s’agit de pouvoir ‘’contribuer au renforcement des capacités des OSC locales, notamment sur l’intégration des enjeux de l’éducation environnementale dans les projets éducatifs, y compris via le partage d’expériences entre organisations actives dans le domaine de l’éducation en France, au Togo et au Sénégal.

Dans la même catégorie