ATOP SALUBRITE :UNE JOURNEE « NYEKONAKPOE PROPRE » ORGANISEE ATOP LUTTE CONTRE LES RISQUES NUCLEAIRERS ET BIOLOGIQUES : LE PLAN D’ACTION NATIONAL EN COURS DE FINALISATION ATOP CASIER JUDICIAIRE NATIONAL AUTOMATISE : LE PREMIER MINISTRE LANCE LA PLATEFORME DIGITALE ATOP FORUM DES FEMMES 2021 : LES FEMMES ONT REFLECHI SUR LES FORMES DE MALTRAITANCE CHEZ LES FEMMES ET LES ENFANTS ATOP LUTTE CONTRE LA TRAITE DES HUMAINS AU TOGO: LES OFFICIERS DE POLICE JUDICIAIRE FORMES ACI Congo : Des réformes attendues à la direction générale des transports terrestres ACI Congo : Evaluation de l’état d’avancement des travaux de la mise en place du Caria ACI Congo : Formation des établissements de crédit et de micro-finance sur les déclarations des Teg ACP La tonne du cuivre en hausse de 2,82% sur le marché international ACP Le ministère du Numérique pour l’accompagnement du projet « African Digital Story Plateforme »

Une plainte pour corruption vise un proche du président guinéen en France


  2 Août      26        Monde (453),

   

Abidjan – L’ONG française Sherpa a annoncé vendredi 31 juillet 2020 avoir déposé plainte au Parquet national financier de France pour corruption, entre autres, visant un ex-haut fonctionnaire français proche du président guinéen Alpha Condé et ses activités en Guinée.

L’association anti-corruption le soupçonne d’avoir touché plusieurs millions d’euros dans le cadre d’un permis de concession minière impliquant la compagnie anglo-australienne Rio Tinto.

La plainte, qui vise également des faits de « corruption » et de « trafic d’influence », porte sur le versement par le groupe minier anglo-australien Rio Tinto d’une commission de 10,5 millions de dollars à un consultant pour la conclusion d’un accord concernant le gigantesque projet minier de Simandou, en Guinée.

Sherpa demande à ce qu’une enquête soit menée en France en vue de permettre des poursuites contre toute personne ayant participé à la commission des faits dénoncés.

« Même si ces faits se sont déroulés à l’étranger, ils impliquent potentiellement un acteur français en la personne de M. François de Combret », a justifié sur les chaines de la Radio France internationale ( RFI) l’avocat de l’association, Sherpa, Vincent Brengarth.

Dans la même catégorie