AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

UNE RALLONGE DE 45 MILLIARDS POUR LA MODERNISATION DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT


  2 Décembre      30        Environnement/Eaux/Forêts (3638),

   

Dakar, 2 déc (APS) – Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé qu’une rallonge de 45 milliards de francs CFA sera accordée au ministère de l’Environnement et du Développement durable pour le soutenir dans ses efforts de modernisation.

‘’En termes de modernisation du ministère de l’Environnement, c’est un montant de près de 45 milliards qui sera en addition de ce qui est déjà prévu. Globalement, c’est plus de 100 milliards de rallonge budgétaire qui devraient s’ajouter à ce budget important, mais bien modeste au regard des députés’’, a-t-il révélé.

Le ministre réagissait aux interpellations de plusieurs élus, qui déploraient une insuffisance du budget alloué au ministère de l’Environnement, dont le montant s’élève à 37 milliards 993 millions 685 mille 121 francs CFA.

Le ministre des Finances a promis ‘’de travailler, sans relâche, pour répondre à toutes les demandes de renfoncement de certaines directions, notamment les eaux et forêts’’.

‘’J’ai prévu, au-delà du budget, de travailler avec nos partenaires traditionnels, surtout la Banque mondiale, pour voir comment davantage doter ces structures-là, de moyens conséquents’’, a poursuivi le ministre des Finances et du Budget.

Il a justifié la hausse de 12 milliards de francs CFA sur ce budget, en invoquant le caractère transversal du ministère de l’Environnement. ‘’Ce ministère partage en commun avec d’autres ministères beaucoup de choses, comme celui de l’Industrie, des Infrastructures, des Collectivités territoriales, de l’Agriculture et même celui de l’Elevage’’, a-t-il déclaré.

‘’Un total de sept ministères intervient dans le cadre des questions environnementales. Si on prend en compte tout cela, le budget dépassera près de 100 milliards de francs CFA’’, a expliqué le ministre.

Selon lui, l’enveloppe allouée au ministère de l’Environnement « va permettre de prendre en charge tous les impactés des travaux des grands chantiers du président de la République’’.

Dans la même catégorie


Article

  25 Janvier     7

Article

  24 Janvier     5