GNA Rev. Ntim Forjour donates to schools in his constituency GNA GES and GhLA hold maiden Akim Oda Reading Festival GNA Two West Mamprusi communities attain ODF Sanitised status GNA Assin North residents call for free, fair, transparent by-election GNA Massive participation at the Reverential night to usher in Emancipation Day GNA Peace Council unhappy about chieftaincy institution’s declining dignity and integrity AIB Burkina : Lancement de la formation de 60 femmes et jeunes filles vulnérables au métier de tissage AIB L’ASECNA encourage le bachelier Adama Komi, passionné d’aéronautique AIB Marche du mouvement « U Gulmu fi » : La foule n’a pas été reçue par le gouverneur, celui-ci s’explique AIB Burkina/Diapaga : Des manifestants exigent la sécurité et la prise en charge des déplacés internes

UNE SENSIBILISATION SUR LES DROITS DES FEMMES ET MERES D’ENFANTS HANDICAPES A KAPLIME


  13 Mars      11        Droits de l'Homme (472),

   

Kpalimé, 13 mars (ATOP) – Les populations du quartier Fiakomé, les enfants et encadreurs du centre Envol dans le canton d’Agomé-Kpalimé ont été sensibilisées, le mercredi 11 mars à Kpalimé, sur le handicap, l’inclusion et l’autonomisation des femmes handicapées et les mères des enfants handicapés.

Cette sensibilisation était à l’actif du Groupement d’Epargne et de Crédit (GEC) et de l’Association Villageoise d’Epargne et de Crédit (AVEC) (Adakavi). Cette activité est un volet du projet « femmes handicapées en action pour l’inclusion au Togo de l’Association pour la Promotion de la Femme Handicapée au Togo (APROFEHTO), en collaboration avec la CBM, avec l’appui de la BM. Il est question de faciliter l’insertion socioéconomique d’au moins 1221 femmes handicapées et mères d’enfants handicapés des préfectures de Zio, Vo, Lacs, Yoto, Haho et Kloto à travers la méthodologie GEC et AVEC.

Ce projet inclusif a pour cibles directes les femmes handicapées et les mères des enfants handicapés, y compris des personnes vulnérables, notamment, des hommes et des veuves vulnérables. Il est mis en œuvre dans le Kloto par l’Union des Personnes Handicapées Physiques et des Personnes Valides pour le Développement Social (UHPPVDS). L’objectif est d’informer les autorités et les populations de ce quartier et du centre Envol, sur le droit à l’emploi de ces femmes handicapées afin de leur assurer une autonomie financière.
Les questions liées aux potentialités et aptitudes naturelles de la femme handicapée et de la mère d’enfant handicapé ; à la méthodologie GEC et AVEC et la nécessité pour tous, de participer pleinement au processus de développement des localités ont été abordées. L’assistance a été également sensibilisée sur les droits de la personne handicapée et la nécessité pour chacun de comprendre que le handicap doit être l’affaire de tous. Elle a été informée de l’existence du mécanisme inclusif comme la méthodologie GEC et AVEC (Adakavi) qui peut être adopté pour aider les femmes vulnérables à améliorer leurs conditions de vie en se prenant en charge par leurs propres efforts.

En effet, dans la mise en œuvre dudit projet qui s’étendra sur trois ans (2019 à 2022), les femmes handicapées et des mères d’enfants handicapés bénéficieront d’une formation et d’un accompagnement devant les amener à être membres du GEC et AVEC et à participer à leurs activités. Ainsi, dans les GEC et AVEC, elles seront organisées autour d’un projet qui va permettre à chaque femme d’initier une activité génératrice de revenus quel que soit son handicap afin de lui assurer une autonomie financière et être ainsi utiles à la société.

Avec ces activités, elles pourront s’organiser en groupe d’épargne crédit ou bien en association d’épargne et de crédit communément appelée ‘’Adakavi’’ et s’octroyer entre elles des prêts. Le projet prévoit aussi pour ces femmes, un accompagnement à travers des formations en activités génératrices de revenus et l’octroi de moyen de locomotion pour faciliter leur déplacement et aussi épargner afin de répondre aux différentes difficultés de la vie.
Ceci, les aidera in fine à améliorer leurs conditions socioéconomiques et elles gagneront en estime de soi grâce au renforcement des capacités et de leurs compétences. Le projet se propose aussi d’amener les autorités locales à avoir un regard sur le handicap afin de prendre des décisions spécifiques en faveur des femmes handicapées et des mères d’enfants handicapés.

Le directeur exécutif de l’Union des Personnes Handicapées Physiques et des Personnes Valides pour le Développement Social (UHPPVDS), Paul O’Cloo a exprimé sa gratitude aux initiateurs du projet dont le but est de contribuer à l’épanouissement de la femme handicapée. Il a remercié la BMZ pour son appui financier puis encouragé tous les participants, notamment, les femmes handicapées et les mères d’enfants handicapés à prendre en main, leur destin. M. O’Cloo a lancé un appel aux organisations à accepter les personnes handicapées et invité les personnes vulnérables à se mobiliser pour transcender leur vulnérabilité afin d’être utiles à la collectivité et à la communauté.

Dans la même catégorie