GNA President ends Greater Accra tour, commits to complete major projects GNA Breast cancer is not a spiritual disease – Dr Ackon AGP Gueckédou/ Transport : le syndicat préfectoral des taxi-motos à un secrétaire général AGP Conakry/ Environnement : La Gouverneure de Conakry lance la Campagne d’Assainissement à Bambéto AGP Matoto : 150 jeunes filles du CAF reçoivent leurs attestations après 2 ans de formation GNA Dangme Rural Bank’s profit for 2020 dips GNA KNUST alumnus donates one million Ghana cedis to support development projects GNA Wa West Assembly Members reject DCE nominee for second time GNA Young people encouraged to go into herbal plant farming GNA AMA District Citizens Monitoring Committee members evaluate P4H project

Une société de technologie veut œuvrer à la formation des talents


  13 Août      37        Technologie (469),

   

Abidjan 13 août 2020 (AIP) – La société de technologie Huawei a exprimé sa volonté de former les talents en Côte d’Ivoire, en vue d’accompagner le gouvernement dans son élan de développement technologique.

Cette décision a été annoncée mercredi 12 août 2020, à Abidjan aux journalistes par le vice-président relations publiques de l’Afrique sub-saharienne, région Afrique du Nord, Loïse Tamalgo, lors d’un diner.

Selon M. Tamalgo, les jeunes ivoiriens ont des potentialités dans le domaine de la technologie, un atout qui doit être encadré pour permettre au pays d’en profiter. Il a donné l’exemple de 35 startups qui ont mis en place des systèmes de paiement électronique tant dans le secteur rural qu’urbain.

« La Côte d’Ivoire a une jeunesse qui a beaucoup d’idées », a-t-il renchérit, précisant que sa structure procèdera par des hackatons pour déceler les potentialités.

Crée en 1987, Huawei est présent en Côte d’Ivoire depuis 2004. Il exerce dans le domaine des réseaux de télécommunications, l’informatique, les appareils connectés et les services sur le Cloud. L’entreprise entend mettre en place un cadre d’échanges avec la presse, pour marquer son ouverture.

La directrice de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), Mme Barry Sana Oumou, a salué la démarche et souhaité un partenariat dynamique avec la presse.

Dans la même catégorie