ATOP L’AÏD EL-FITR :LA TRADITIONNELLE GRANDE PRIERE DANS LES PREFECTURES ATOP KLOTO / CAMPAGNE DE REBOISEMENT: LES PAYSANS DE KALAKALA DONNENT LE COUP D’ENVOI AVEC 7000 PLANTS AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Des conducteurs de tricycles exhortés à plus de responsabilité et de sécurité à Anyama AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un présumé voleur de téléphone portable appréhendé à Adzopé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Le député offre un concert aux populations de N’Douci AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le cyber Africa forum, en juin à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les examens blancs régionaux ont repris à Sinfra AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mairie de Mankono en deuil MAP Message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR à SM le Roi à l’occasion du 65è anniversaire des Forces Armées Royales GNA Collective effort needed to solve sanitation issues-Assembly Member

Vaccin Johnson & Johnson : les caillots de sang doivent être ajoutés aux effets secondaires (EMA)


  20 Avril      9        Santé (10346),

   

Abidjan, 20 avr 2021 (AIP)- L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré, mardi 20 avril 2021, que les caillots sanguins qui surviennent chez certains patients après l’injection du vaccin Johnson & Johnson, doivent être ajoutés aux effets secondaires rares de ce vaccin contre le Covid-19.

Le régulateur européen a estimé que la balance bénéfices/risques reste positive concernant le vaccin unidose développé par Johnson & Johnson, contre le Covid-19, dans un communiqué à l’issue d’une conférence de presse portant sur les conclusions de l’évaluation de la sûreté de ce vaccin unidose.

Le déploiement en Europe de ce vaccin avait été retardé, alors que les autorités sanitaires américaines réclamaient une pause dans son utilisation, en raison de cas rares de thromboses.

Cette décision est d’autant plus importante que plusieurs pays européens, dont la France, comptent sur ce vaccin pour accélérer leur campagne d’immunisation sur leur territoire, selon des médias français.

Toutefois, l’incertitude sur la viabilité du vaccin reste entière alors que les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi 13 avril, « une pause » dans l’utilisation du Johnson & Johnson afin d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux États-Unis, dont la mort d’une entre elles.

Toutefois, son utilisation devrait être de nouveau autorisée, peut-être accompagnée de « restrictions », et une décision devrait être rendue publique d’ici à vendredi, a affirmé le conseiller médical de la Maison-Blanche Anthony Fauci dimanche 18 avril.

Dans la même catégorie