Côte d’Ivoire-AIP/Inter : L’Afrique du Sud lance sa première usine de vaccins contre la Covid-19 Côte d’Ivoire-AIP : Le gouvernement ratifie la convention de 2006 sur le travail maritime AIP : La Côte d’Ivoire fixe des modalités d’introduction d’espèces aquatiques dans ses eaux Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Emmanuel Macron promeut une nouvelle alliance entre l’UE et l’Afrique CAN 2021 : Naby Keita, suspendu pour les huitièmes de finale CAN 2021 : Le Zimbabwe surprend la Guinée, tout de même qualifiée Guinée/ Education : Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume Hawing en tournée dans les préfectures de Dalaba, Pita et Labé. Lola : Visite de terrain des autorités préfectorales sur les chantiers de développement Guinée/Santé : 3ème passage de la campagne d’élimination du tétanos maternel et néonatal, 41.118 filles et femmes sur 41.803 atteintes à Dixinn Boké-infrastructures: La Commune rurale de Dabiss au cœur du Développement local

VBG : UNE OFFICIELLE SALUE LA CONTRIBUTION DES INITIATIVES « GRAND MOTHER » ET « NEW DEAL »


  29 Novembre      21        Société (37766),

   

Dakar, 29 nov (APS) – La directrice de la Famille et de la protection de l’enfance, Fatou Faye Dème, a salué lundi, à Dakar, la contribution des projets « Grand Mother » et « New Deal » dans la lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG) dans la région de Kolda (sud).

« Avec ces initiatives, nous mettrons fin aux violences, l’approche ’’Grand Mother » a contribué à lutter contre les violences basées sur le genre en mettant en exergue le rôle éducatif des grands-mères comme un levier principal dans le processus de changement social », a-t-elle soutenu.

La directrice de la famille prenait part à un panel hybride organisé par UNFPA Sénégal sur le thème « L’élimination des Violences basées sur le genre au Sénégal : vers une transformation de statut de fardeau à actrices de changement social et économique ».

Les initiatives de « Grand Mother Project » (Changement par la culture) et du « New Deal » ont été présentées au cours de cette rencontre.

« Le renforcement de ces initiatives est important car elles respectent les valeurs de cohésion, de solidarité entre les générations et cela renforce le dialogue intergénérationnel », a estimé la représentante du ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants.

Le chargé des programmes basé à Vélingara, Mamadou Coulibaly a de son côté fait savoir que « le projet Grand Mères a fait des forums intergénérationnels, des forums grands-mères, mères, jeunes filles et enseignantes, des séances sous l’arbre pour débattre de santé de la reproduction, des questions de développement ».

« L’approche Grand Mother (Grand mères) vise le changement par la culture pour promouvoir la santé, le bien-être et les droits des femmes et des enfants dans les pays en voie de développement à travers des programmes intergénérationnels qui impliquent activement les grands-mères et valorisent les ressources et les valeurs culturelles communautaires », a-t-il expliqué.

Selon lui, quelque 77 communautés, 2000 grands-mères et 10000 jeunes filles et garçons ont été touchés par les activités par ce projet.

Le Sénégal a eu l’honneur d’être sélectionné parmi les pays qui auront à présenter des initiatives innovantes à haut impact durant cette campagne des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre.

C’est ainsi que la deuxième partie du panel a porté sur l’initiative dénommé « New deal ».

Ce projet mis en œuvre dans la région de Kolda « est un pacte communautaire qui repose sur un engagement moral entre les clubs des jeunes filles et les parents pour un objectif ‘’zéro grossesse’’ au sein des clubs de jeunes filles », a indiqué Babacar Sy, coordonnateur du Centre conseils adolescents.

Pour M. Sy, « l’initiative ’New Deal’ a réussi à réaliser l’objectif ’’zéro grossesse’’ au sein des membres des clubs de jeunes filles et a contribué à la baisse des mariages d’enfants et des violences basées sur le genre dans les communautés ».

Dans ce sillage, la directrice du Projet de Promotion des Jeunes (PPJ) auquel le « New Deal » est rattaché, Coura Diouf, a souligné que « le pacte des jeunes filles de ne pas tomber enceintes a été respecté avec l’adhésion de 368 Clubs de jeunes filles enrôlés et des conseils départementaux de développement ont été faits dans sept régions pour partager l’initiative afin de voir comment mettre à l’échelle le New Deal ».

Les activités du New Deal sont axées sur l’accès à l’information et l’utilisation des services de santé de la reproduction adaptés aux adolescents et aux jeunes, la lutte contre les violences basées sur le genre y compris les pratiques néfastes, la promotion de la scolarisation et du maintien des filles à l’école.

Ce panel a réuni plusieurs organisations du système des Nations Unies, des associations, des réseaux de femmes et de jeunes dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre.

Cette activité est une participation du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Elle est incluse dans le programme national des 16 jours d’activisme du ministère de la Femme, de la Famille du Genre et de la Protection des enfants.

Pour la représentante résidente de l’UNFPA au Sénégal, Cécile Compaoré, « cette 30ème édition des 16 jours d’activisme est une manière de réitérer notre engagement à accompagner l’élimination et la prévention des violences basées sur le genre ».

Cette campagne sera lancée le 25 novembre lors de la Journée internationale de la lutte contre les violences basées sur le genre et se poursuivra jusqu’au 10 décembre, la Journée des droits de l’homme.

Dans la même catégorie


Article

  19 Janvier     5

Article

  19 Janvier     3

Article

  19 Janvier     4

Article

  19 Janvier     8