APS ’’CASH TRANSFER’’ : PLUS DE 2 MILLIARDS CFA AUX MÉNAGES DE KAFFRINE APS « RAABI », LE DESTIN TRAGIQUE DE LA FEMME SÉNÉGALAISE SUR LES PLANCHES DE SORANO AIP Une mission de redynamisation du comité local de lutte contre la migration irrégulière à Daloa AIP Un plan d’action en élaboration pour repenser le système LMD dans le supérieur public AIP Le budget triennal 2023-2025 de la commune de N’douci en hausse APS Un animateur de radio invite les jeunes chanteurs à davantage s’inspirer du folklore local APS SAINT-LOUIS : LES PARTENAIRES SOCIAUX INVITÉS À PRIVILÉGIER LE DIALOGUE APS Diverses activités culturelles au menu du Festival de cinéma « Les Téranga » APS 1,4 milliards FCFA pour soutenir des projets de la Grande muraille verte GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi

Vers la validation du rapport d’analyse situationnelle de la mise en œuvre des interventions de la santé communautaire


  20 Mai      30        Santé (13165),

   

Yamoussoukro, 20 mai 2022 (AIP) – Les programmes nationaux de santé, les directions centrales de la santé et des ministères techniques autres que le ministère de la santé ainsi que des partenaires techniques et financiers achèvent vendredi 20 mai 2022 à Yamoussoukro, un atelier de validation du rapport d’analyse situationnelle de la mise en œuvre des interventions de la santé communautaire en Côte d’Ivoire.

Ce rapport constitue « une étape très importante et cruciale »  en vue d’élaborer le plan national stratégique de la santé communautaire 2022/ 2025 en remplacement du précédent qui a couru de 2017 à 2021.

« On fait une analyse de la situation actuelle de la mise en œuvre des interventions communautaires pour pouvoir adresser des actions efficaces pour le prochain plan stratégique », a expliqué  la première responsable de la direction de la santé communautaire, une direction centrale logée au ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dr Kadja Adjoba Françoise.

C’est pourquoi, les participants viennent de divers horizons afin « qu’on soit assez holistique pour pouvoir identifier les différents problèmes qui font que la mise en œuvre des interventions communautaires ne marchent pas et ensuite voir les actions que nous allons mettre en œuvre pour améliorer ces interventions en côte d’Ivoire », a-t-elle ajouté.

Il s’agit, selon la spécialiste santé à Unicef,  Dr Woi Messe Linda de regarder de plus près tout ce qui est contenu dans les drafts qui ont été produits afin d’assurer que le document validé soit un document vraiment utile, qui serve vraiment pour renforcer dans les prochaines années la santé au niveau des communautés.

Présente à ces échanges qui auront duré une semaine, l’Union des villes et commune de Côte d’Ivoire (UVICOCI), à travers le maire de la commune de Dimbokro, Bilé Diéméléou, espère que ses contributions en provenance du terrain permettront aux experts de « mieux prendre en compte les préoccupations réelles des populations ».

L’atelier de Yamoussoukro est cofinancé par l’ONG internationale Muso et le fonds mondial à travers l’unité de coordination des projets. Il enregistre les participations d’organisations comme Allianz et Save the children.

Dans la même catégorie