Les étudiants de l’université de Niamey condamnent les attaques meurtrières récurrentes dans le pays AIB Burkina : Le gouvernement et ses partenaires échangent autour de la production agro-sylvo-pastorale AIB Burkina : l’Etat préconise des formations professionnelles privés aboutissant à l’auto-emploi AIB Fada N’Gourma : Plusieurs élèves blessés suite à des échauffourées avec les FDS GNA Australian High Commission supports training of women in dairy processing GNA ACET launches call for SMEs into Business Transformation Programme GNA Murder suspect weeps as he awaits committal proceedings MAP Grand Prix 4* de Gorla Minore en Italie : Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème APS ENTRE 500 ET 700 PARTICIPANTS ATTENDUS AU 6E FORUM DE LA FINANCE ISLAMIQUE (ORGANISATEURS) GNA COVID-19: All set for second dose vaccination in Ashanti

Entretien réseau routier : Amélioration du service grâce aux 11 milliards du fera en 2017


  20 Juin      36        Businesses (191), Justice (344), Society (27153),

   

Kaolack, 19 juin (APS) – Les 11 milliards de francs CFA mobilisés en 2017 par le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) ont permis d’améliorer le niveau de service du réseau, a appris mardi l’APS du Conseil d’administration du FERA en tournée dans les régions de Fatik, Kaolack, Tambacounda et Kolda.

Le niveau de service du réseau a atteint un taux de 79% en bon et moyen état, selon des informations communiquées à la presse à l’occasion de cette visite.

Depuis ce mardi, le Conseil d’administration du Fonds d’entretien routier autonome visite les chantiers que le Fonds a engagés pour l’entretien des routes dans les régions de Fatick, Kaolack, Tambacounda et Kolda.

Des actions en parfaite phase avec sa mission consistant à  »assurer à l’entretien du réseau routier classé et non classé ». Le FERA finance en effet les travaux de construction, de réhabilitation et d’entretien de routes mis en œuvre par l’AGEROUTE Sénégal.

Les visites de la délégation composée des membres des deux structures entrent dans le cadre du projet pluriannuel 2015-2017 d’un coût de 21 milliards de francs CFA, destiné à l’entretien des routes dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine.

La visite a commencé à Fatick par le tronçon Thiadiaye- Fatick, une section  »très dégradée », selon le chargé de projet à la Direction régional Centre (Kaolack) de l’Ageroute, Baye Diassé.

Selon M. Diassé,  »l’Ageroute met l’accent sur les réseaux structurants, c’est-à-dire les routes nationales ».  »Avant même de réaliser les travaux, une réflexion a été menée ainsi qu’une inspection visuelle pour déterminer les différentes sections », a-t-il expliqué.

 »Nous avons initié les travaux d’entretien sur certaines sections et nous avons renforcé la structure des chaussées. On a réalisé un tronçon de 10 km sur la section Thiadiaye-Fatick, et il nous reste à travailler sur une autre partie de 4,6 km », a-t-il assuré.

Selon Baye Diassé, la route étant exposée à des dégradations, des travaux sont menés régulièrement pour les maintenir en bon état.  »Chaque année, nous faisons une inspection sur le réseau routier. Nous regardons toutes les sections et nous procédons à la réparation pour celles qui sont dégradées », a-t-il expliqué.

Des travaux d’entretien seront réalisés sur les tronçons Kaolack-Kaffrine, et entre Kaolack et la limite de la région de Tambacounda.  »Nous devons réaliser 22 kilomètres et actuellement, les 20 km sont déjà faits », a-t-il précisé.

 »Nous avons réalisé des travaux sur la route nationale 5 entre Sokone et Touba Couta, sur 10 km et sur la RN11, entre Kaffrine et Mbacké. Nous avons mis une bretelle entre Nagane et Nagane Sambou », a-t-il ajouté.

SK/ASG/OID

Dans la même catégorie